À Vélo… Tout simplement

Préparatif pour un départ en direction de Bangkok, du 22au- 28 décembre 2014)

Seizième épisode * À suivre

Le 21 décembre, ils quittent Tokyo direction l’aéroport de Narita situé à 70 km de la capitale. Derniers kilomètres à vélo avec 2 cartons récupérés chez le vélociste du coin.
Arrivés à l’aéroport, nous démontons et emballons les vélos avant de nous trouver une petite place pour passer la nuit sur la moquette du terminal 2.
Véritable petite ville, on trouve des fast-food, des combinis, des magasins de souvenirs, et des consignes acceptant les vélos (pour ceux qui auraient la bonne idée d’aller visiter Tokyo sans s’embarrasser de leurs montures).
22 décembre. 6h30 du matin, nous nous présentons au comptoir avec vélos et bagages. Tout se passe pour le mieux, nous déplaçons les vélos vers un appareil rayon X acceptant les gros colis et allons attendre notre vol XJ601.

Arrivée à Bangkok


22 décembre. 15h55 nous atterrissons à Bangkok (BKK). C’est parfait. Nous récupérons nos montures dans le même état qu’au départ. Nous remontons porte bagages, garde-boue, roues… dans un coin de l’aéroport, fixons les sacoches et prenons la route.
Les 35 degrés ambiants, la moiteur, la circulation anarchique, le bruit, nous sautent à la figure… Quel changement. Sur nos vélos, nous plongeons sans transition dans cette Asie du Sud-Est bouillonnante.
Heureusement, pour avoir déjà emprunté ce trajet quelques années plus tôt (Route de la Soie 2006-2007), nous avançons rapidement vers le centre de BKK pour arriver à notre hébergement à la nuit tombée.
Le temps de poser nos affaires, de prendre une douche froide (eau chaude en option, mais sans intérêt), nous allons manger notre premier Pad-Thaï (Pâtes, légumes, œufs, cacahuètes. Crevettes en supplément).

Le quartier de Khosan Road, c’est une ambiance bien particulière. Beaucoup de Guesthouse bon marché y sont installées (avec chacune son agence de voyage proposant de réserver transport, trek, plongée…). On y  croise plus de « voyageurs » que de Thai. La rue principale est piétonne et on y trouve de tout.

–       Contrefaçon allant du permis de conduire au dernier i-phone, en passant par les incontournables fringues de marque.

–       Tatouage et Piercing,

–       Salon de massage à même le trottoir,

–       Livres, guides de tous les pays et dans toutes les langues,

–       Vendeur d’ananas, pastèques prêtes à consommer,

–       Puis tout un monde,  essayant de profiter de la manne que nous représentons : mendiants, liseuses de bonne aventure, chauffeurs de Tuk-Tuk s’improvisant guides….

On y déambule (de préférence en tong) entre les bars diffusant, volume à fond, les derniers tubes internationaux, les cuisines de rues, les mobylettes et nous… les touristes.
Mais ce n’est qu’un tout petit quartier de BKK. La ville est immense avec une superficie de 1.568,7 kilomètres carrés et plus de 14 millions de personnes.

Pour se déplacer, il y a les taxis à 2 – 3 ou 4 roues. Le métro aérien – souterrain, le train le bus et le bateau. 
Le bateau est un moyen rapide et peu onéreux pour s’ avancer vers d’autres quartiers. Chaque quartier avec sa différence, regroupe son lot de temples et autres curiosités.

JOYEUX NOËL A TOUS

Profitez du bon repas de Noël en attendant la neige. (Pour ceux qui l’attendent avec impatience)

À suivre *

Ce sont leurs paroles et photos que vous retrouvez tout au long des reportages.

 

 

 

 

ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.