La Petite Histoire des Présidents de la Ligue des Pyrénées

Récit de la longue histoire de la ligue des Pyrénées qui vient de disparaître au profit du Comité régional Occitanie, ce nouveau comité né de la fusion de la ligue des Pyrénées avec sa voisine du Languedoc-Roussillon.

C’est dans les années 1928-1929 qu’est née l’idée de la création du Comité Midi-Pyrénées de Cyclotourisme qui vit le jour en janvier 1931. On doit cette idée à Henri Lacoste, Toulousain d’origine et de cœur, parti s’expatrier à Paris pour des raisons professionnelles. A cette époque on ne parlait pas de président et Georges HORTES devint le 1er le Directeur Régional du Comité Régional de Midi-Pyrénées. Ce comité a l’ambition de regrouper les sociétés de départements et de villes d’un large territoire : Bordeaux, Limoges, Narbonne et les villes du Grand-Sud ayant des « sociétés ». Ce comité eut plusieurs organisations à son actif pendant cette période.

Une fédération autonome à l’initiative d’un journaliste
En 1934 sous la houlette de M. PERES , le comité est réduit à la région Midi-Pyrénées et quelques départements limitrophes. Fin 1936, M. PERES ayant été exclu de la F.F.S.C.*, M. TOULOUSE, de Castelnaudary, devient Directeur Régional et le restera jusqu’au début de la guerre. Huit clubs seulement sont répertoriés au Guide Cyclo de 1937. En 1939, petite révolution avec la création de la Fédération Pyrénéenne de Cyclotourisme, une fédération autonome qui veut fédérer les sociétés au-delà de la seule FFSC. Paul Vogel, journaliste, est à l’origine de cette création et est également animateur de la revue Le Cyclo-Pyrénéen qui paraitra pendant la guerre

Dissolution de la Fédération Pyrénéenne
A la création de la FFCT, avant la fin de la guerre, la Fédération Pyrénéenne sera dissoute, et Paul VOGEL deviendra, en 1942, le premier Président de la Ligue des Pyrénées affiliée à la F.F.C.T. En 1945 : Albert BURES (Touristes Pyrénéens et Union des Cyclotouristes Toulousains) prend la présidence de la ligue et la gardera jusqu’en 1975, date de son décès. Julio Luis NAVARRO de l’Union des Cyclotouristes Toulousains prend le relais avant l’élection, en 1976 de Léopold DASQUE (Club Cyclotouriste Lannemezanais). Au décès brutal de Léopold DASQUE (1980), Philippe DEVEAUX de l’Union Sportive de Colomiers est élu président. Julio Luis NAVARRO (BAC Nogaro) de 1982 à 1984, Denis GONZALES (ASTACF club des Douanes de Toulouse) de 1984 à 1988, Maurice DUMONT de 1988 à 1992 (Cyclo Club Caussadais et Union Sportive de Colomiers) assureront la présidence avant le retour de Philippe DEVEAUX en 1992. Bernard AUSSILLOU (Union Sportive de Colomiers) de 2000 à 2012 et Georges GOLSE (Véloce Club Montalbanais) seront les derniers présidents de la ligue.

10 présidents en 74 ans d’existence
La ligue des Pyrénées n’aura donc connu que 10 présidents en 74 ans d’existence. La longévité d’Albert Bures, pendant 30 ans à la tête de la région, explique cela. Ce rapide historique ne doit pas faire oublier qu’autour de ces présidents, des hommes et des femmes ont apporté leurs compétences, leur savoir-faire, leur enthousiasme. Si Albert Bures a initié et organisé 4 Semaines fédérales, il a donné l’exemple à de nombreux autres organisateurs, tels André Klavun qui a mis sur pied la Semaine fédérale d’Albi ou le couple Michel et Béatrice Barrière avec la Semaine européenne à Auch, dernière grande manifestation sous les couleurs de la ligue.

* Fédération Française des Sociétés de Cyclotourisme

Texte : Philippe Deveaux

 

 

ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.