sf2015 vendredi 7 aout

Semaine fédérale internationale de cyclotourisme – Albi 2015 – Vendredi 7 août

Les cyclotouristes avaient rendez-vous avec l’esprit Sud-Ouest par un petit tour au pays des bastides et du vignoble gaillacois, véritables symboles régionaux séculaires.

Après la visite de Florentin, joli village perché, cap sur la célèbre cité viticole de Gaillac, de son ancien nom gallo-romain Galhac signifiant fertile. Ce sont 3300 hectares pour un volume de production de 20 millions de bouteilles qui constituent aujourd’hui le vignoble gaillacois, âgé de plus de mille ans et labellisé AOC. Les cyclotouristes ont pu ainsi inaugurer la fête du vin ! Les VTTistes ont passé la journée dans le vignoble. La promenade a été rythmée par la traversée de coteaux de vignes, de plaines et de charmants domaines comme le château de Rhodes, le domaine de Lécusse ou encore le château de Mayragues.

Les organisateurs avaient promis une grande richesse patrimoniale sur les parcours, ils n’ont pas menti ! Visite à Montans, l’ancien village de potiers gallo-romains du 1er siècle de notre ère. Leurs célèbres poteries étaient exportées sur toute la côte atlantique à l’époque ! À Giroussens, également ancien village de potiers, il y a un véritable havre de paix au milieu des nénuphars et lotus, le jardin des Martels. Puis Saint-Sulpice la Pointe, dernier point d’accueil, avec le rafraîchissement garanti dans son souterrain-refuge médiéval du Castela où il faisait environ 14°C !

Au retour, les cyclotouristes ont emprunté les chemins de Saint-Jacques de Compostelle en faisant halte à Rabastens pour admirer son joyau du style gothique méridional classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, l’église Notre-Dame du Bourg.

Du côté de la permanence, la journée était consacrée à l’éducation routière. La piste montée le matin même par les moniteurs de la Fédération française de cyclotourisme, a permis à plus de 60 enfants de s’exercer à vélo.

Il leur fallait parcourir trois ateliers pour gagner leurs points et obtenir le Brevet d’éducation routière. Tout d’abord la reconnaissance des pannes possibles sur un vélo, puis la reconnaissance des panneaux routiers, et enfin un parcours de pilotage du vélo dans lequel il fallait mêler habileté de conduite et connaissance du code de la route.

Tous ont obtenu leur Brevet à la fin de la journée sous les acclamations des adultes nombreux à la Permanence.

Texte : Bertrand Houillon – Photos : Dominique Delpoux et Bertrand Houillon
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.