Un itinéraire à vélo entre Loire et Rhône

La « Via Fluvia » promène les visiteurs à pied ou à vélo entre vallées profondes, sucs – ces petits volcans bombés et endormis – et montagnes, les yeux rivés sur le Rhône d’un côté et sur la Loire de l’autre. Au total, l’itinéraire fera 120 kilomètres d’ici quelques années.

D’ici quelques années, la Via Fluvia, entre Loire et Rhône, sera un itinéraire rêvé pour s’initier ou se perfectionner au cyclotourisme. Il est idéal, pour les débutants avec des sensations nature immédiates en terrain plat. Il sera passionnant, pour les accros à l’histoire des chemins de fer – anciennes gares, passages à niveau ; zen, pour ceux qui, loin du bruit et de l’agitation urbaine, veulent voir des mésanges huppées ou des hérons à long cou s’envoler sous leurs yeux.

Le patrimoine au rendez- vous
Le patrimoine est aussi au rendez-vous pour les amoureux de châteaux et prieurés. Nombreux émaillent le parcours. Les aventuriers, plus sportifs, pourront tester leurs braquets. Actuellement, 30 premiers kilomètres sont ouverts pour les amoureux de balades à vélo. Au total, l’itinéraire fera 120 kilomètres et sera finalisé d’ici quelques années, le temps d’acquérir les dernières parcelles privées. C’est un beau voyage qui se met progressivement en place, grâce à la volonté de sept collectivités, qui souhaitent développer l’attractivité touristique mais aussi partager leurs paysages, leurs savoir-faire.

Plusieurs tronçons
Ouvrages d’art imposants, points de vue en hauteur, rives de deux fleuves emblématiques, ce sont de vrais tableaux de maîtres qui se succèdent à partir des deux entrées de la Via Fluvia : à Serrières (VivaRhône) et Sarras (Porte de Drôme Ardèche) pour finir à Lavôute-sur-Loire (Emblavez). Les tronçons de Dunières à Riotord, Raucoules à Grazac et Rosières à Lavôute-sur-Loire sont actuellement ouverts.

Texte : Claude-Hélène Yvard

 

ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.