Dominique Lamouller

Une première journée d’AG placée sous le signe de la jeunesse

La Fédération française de cyclotourisme tient son congrès fédéral à Tours, aujourd’hui samedi 6 décembre et demain. Pas moins de 400 cyclotouristes, responsables de structures, sont réunis. Retour sur les moments forts de la première journée.

Ce samedi 6 décembre, le président Dominique Lamouller a ouvert l’assemblée générale FFCT sous le signe des jeunes, des familles et des femmes qui devraient contribuer dans les années à venir au renouveau de notre fédération. La vieille dame se porte bien et conserve son autonomie financière, avec un taux de subvention de 2 %. Après les comptes présentés de manière non rébarbative et avec une pointe d’humour par Francis Degeix, trésorier aidé de son adjointe Elisabeth Picaut, cette première matinée s’est clôturée par un hymne au vélo, et à la Touraine, avec l’humour d’Aimée Boisantin, très apprécié de la salle.

Aimee Bonsantin

Aimée Bonsantin. © C.H. Yvard

Le cyclotourisme intéresse les jeunes
Mais la vieille dame a besoin de sang neuf pour assurer un avenir. « Le renouvellement des adhérents passe inévitablement par les jeunes, car le cyclotourisme, sur route ou sur chemin, intéresse les jeunes », insiste Dominique Lamouller.
Au sein de nos clubs, il manque parfois une dose de bonne volonté, d’envie, de motivation. Les clubs qui accueillent des jeunes sont encore trop peu nombreux. Pourtant ceux qui osent tenter l’aventure le font avec bonheur. Les initiatives pour favoriser l’accueil des jeunes sont nombreuses, la contribution de la fédération aux aménagements périscolaires a été saluée par de nombreuses instances nationales. Elle est devenue une référence. De la jeunesse, il en fut aussi question avec la bourse du jeune voyageur Jacques Vicart. Il s’agit de jeunes âgés entre 20 et 30 ans, qui ont à la fois les pieds sur terre et un grain de folie pour tenter l’aventure des voyages au long cours au bout du monde.

Place aux familles
Le nouveau leitmotiv de la FFCT est de développer la pratique du cyclotourisme en famille. Elisabeth Picaut, responsable de la commission Familles, rêve de voir se multiplier les initiatives locales et nationales de journées familiales. Pour mémoire, en 2015, il y aura deux concentrations nationales des Chérubins, une à Saint-Omer dans le Pas-de-Calais, et une seconde, une fois n’est pas coutume, dans le Tarn-et-Garonne, à Montech. Dans ce domaine, toutes les initiatives sont les bienvenues : un travail avec les écoles, les municipalités, des journées gratuites. Organiser des manifestations en toute simplicité, conviviales, avec des circuits d’une quarantaine de kilomètres avec un faible dénivelé, serait l’une des recettes pour contribuer à ce renouveau. Les responsables de la FFCT en sont convaincus. Aux ligues, comités départementaux et clubs de faire en sorte que ces initiatives fleurissent un peu partout dans l’Hexagone.

Elisabeth Picaut

Élisabeth Picaut. © C.H. Yvard

Les femmes, Strasbourg et l’Europe
Après les familles, place aux femmes. La femme est l’avenir de l’Homme. A en croire Roselyne Depuccio et Jaklyne Jahan, la femme est en tout cas l’avenir du cyclotouriste. Toutes à vélo à Strasbourg est lancée. Rendez-vous est fixé le samedi 4 et dimanche 5 juin 2016 dans le premier réseau cyclable de France, capitale européenne. Dix mille féminines de toute l’Europe sont attendues à proximité du Parlement européen. Cet événement permettra de converger de toutes les régions de France en voyages itinérants vers Strasbourg. Mesdames, à vos vélos.

Texte et photos : Claude-Hélène Yvard

>>> Retour au sommaire du dossier

>>> Vous en saurez plus sur l’Assemblée générale FFCT 2014 en lisant la revue Cyclotourisme de janvier

ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.