Tour cyclotouriste international : nouvel élan pour cette édition 2014

Cet été, l’organisation du Tour cyclotouriste international a connu une nouvelle dynamique avec une orientation encore plus touristique et un parcours très diversifié. Bilan de ces trois semaines par son responsable, Jean-Claude Morin.

Pour mon premier Tour en tant que responsable du CNO (comité national d’organisation du Tour cyclo),  je souhaitais proposer un parcours de vingt-et-une étapes avec de beaux paysages, de beaux monuments et surtout sans secteur monotone ! Le pari semble réussi puisque les « cyclotours » – comme j’appelle les participants – ont été émerveillés par la beauté et la diversité de la France. Mais pédaler 3 450 km durant vingt-et-un jours demande un entraînement spécifique et une condition physique au top pour effectuer le périple dans les meilleures conditions. Aussi, j’adresse une pensée aux malades et aux accidentés qui n’ont pas pu terminer ce tour.

Une participation féminine et une sécurité au top
Mention spéciale aux neuf femmes (Annie, Chantal, Christine, Hélène, Jacqueline, Li, Marie-Jo, Nicole, Solange) ayant réussi de belle manière et toujours avec le sourire cette aventure.  Leur courage, sympathie et bonne humeur ont illuminé chaque jour le Tour. Toutes et tous ont fait honneur à leur belle tenue (maillot et cuissard aux couleurs de la France et gilets très appréciés) et ont été très respectueux du Code de la route et très visibles sur la route. Merci à eux, même si certains cyclos « accompagnateurs » ont moins respecté les consignes.

Accueil chaleureux et évolutions en vue
Tout au long du Tour, l’accueil des municipalités a été chaleureux et les ravitaillements conséquents, notamment ceux des « Amis du Tour », très appréciés lors de deux longues étapes. Tout comme l’exceptionnelle soirée de gala en présence de 190 convives, offerte par le club UVA de Saint-Jean-d’Angély. Reste quelques pistes pour apporter des améliorations : une meilleure information à délivrer au quotidien aux cyclotours, des pots d’accueil sur le parcours sans les obliger à faire un détour, une amélioration des hébergements en privilégiant ceux qui ont la capacité d’héberger et de restaurer le groupe entier, tels que les résidences de vacances, et en supprimant les hébergements collectifs qui n’ont pas la qualité de service suffisante. Le Tour cyclo 2016 réservera quelques belles surprises au niveau du parcours mais aussi dans la mise en place des améliorations souhaitées.

Texte : Jean-Claude Morin

ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.