Elwig de l’Auberge froide : frissons au compteur

Aimer le vélo et la série noire, c’est compatible ! Ce thriller haletant signé Claudine Candat et publié aux Éditions Pierre Philippe se déroule en août 1963 en pleine Forêt-Noire.

Parti à vélo avec deux amis, François se retrouve confronté à une énigme digne d’un roman policier. Il rencontre Elwig, complice de deux meurtres. Coïncidences bizarres à l’Auberge Froide de Donaueschingen… Ce voyage va vous embarquer à travers les époques et les territoires. Notre voyageur à vélo mène l’enquête. Chair de poule garantie.

[tagline_box backgroundcolor= » » shadow= »no » shadowopacity= »0.1-1″ border= »1px » bordercolor= » » highlightposition= » » link= » » linktarget= » » buttoncolor= » » button= » » title= »Elwig de l’Auberge froide » description= »

Claudine Candat

Éditions Pierre Philippe • 298 pages • 22 €

« ][/tagline_box]

Extrait de l’article de René Codani paru dans le numéro 634 de la revue Cyclotourisme.
Cliquez ici pour vous abonner.

ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.