AG : Le compte rendu

Les 7 et 8 décembre, s’est tenue à Biarritz l’assemblée générale de la FFCT. Ce fut une AG de première ! Première du nouveau mandat, première pour la moitié du nouveau comité directeur et pour nombre de présidents de structures, première parfois dans son déroulement et son contenu. De là à dire qu’à Biarritz ça a « surfé… » !

Peut-on parler ici vraiment de première ? Toujours est-il que l’accent a voulu être mis cette année sur le dialogue, en réservant une très large part aux échanges entre les participants et le comité directeur fédéral, une orientation très appréciée par les congressistes. Les débats, toujours courtois, ont fait que cette assemblée générale s’est déroulée dans une ambiance détendue. Un petit résumé non exhaustif vous est proposé plus loin.

Ce fut bien sûr l’occasion de mieux connaître certains nouveaux élus fédéraux au travers de leur première intervention. Si le président Dominique Lamouller, en vieux routier, a su faire montre de sa maîtrise habituelle, notre nouveau secrétaire général Patrice Legal, pour qui c’était le baptême du feu, a parfaitement animé et coordonné tout le déroulement faisant respecter comme sa devancière les contraintes du chronomètre.

Les finances dans le vert

Élisabeth Picaut, trésorière adjointe, en remplaçant au dernier moment Francis Degeix, souffrant, a présenté les finances avec optimisme et bonne humeur… et ce malgré les baisses des subventions compensées par un bon résultat positif.

Au cours de la présentation de l’activité VTT et des Cyclo-montagnardes, Gabriel Spenlehauer a gardé l’assistance en éveil grâce à son humour. Le débat conduit par Yves Yau, médecin fédéral, sur la campagne Santé avec notamment l’opportunité du certificat médical a suscité les réactions habituelles en la matière. La projection de la nouvelle campagne Santé, notamment du clip vidéo sur les risques cardiaques du cyclotouriste, prouve bien que ce sujet reste d’actualité.

Quant aux assurances, quelques questions ont laissé apparaître une légère inquiétude légitime due au changement de prestataire, mais le calme de Jacques Vagner et la présence des représentants du cabinet Gomis et Garrigues ont rassuré la salle.

Présentation du nouveau site fédéral

La présentation du nouveau site fédéral a soulevé de nombreuses questions qui, inévitablement, ont dévié sur un échange entre quelques spécialistes férus d’Internet. Pour les nombreux profanes dans la salle, les fameux codes QR auraient mérité d’être « décodés ». Fort naturellement, Joseph Mora a ramené les débats à la compréhension du plus grand nombre.

Pour terminer, quelques points mis en exergue par le président fédéral dans ses diverses interventions quant aux axes d’avenir : « L’extension du périmètre d’action de la FFCT doit permettre de prendre en compte la pratique du vélo utilitaire. Il est nécessaire de valoriser et d’officialiser nos actions reconnues en termes de sécurité, d’aménagement du territoire, de santé. Les bienfaits de la pratique du cyclotourisme ne sont plus à démontrer. »

La question du VAE soulevée

Il tient aussi à préciser que la FFCT doit se positionner en tant qu’expert en matière de développement du vélo en France sous toutes ses formes en dehors de la compétition. Et d’ajouter : « Les pratiquants du vélo utile sont des cyclotouristes qui s’ignorent et parmi eux nous avons ceux de demain. Nous devons affirmer la forte volonté d’accueil de tous les néophytes, des jeunes, des femmes, des personnes en situation de handicap et affirmer également que nos clubs doivent être le berceau de la découverte du cyclotourisme. »

Il n’hésite pas à positionner la fédération quant à sa relation au VAE : « Nous devrons prendre en compte et gérer sa pratique pour ceux qui ont des soucis de santé mais aussi accepter des associations pratiquant avec le même esprit cyclotouriste et nous conduisant à créer des clubs et des organisations spécifiques. Dans ce cadre nous devons conserver la pratique traditionnelle et historique du cyclotourisme, le fonctionnement actuel et notre patrimoine. Ce n’est pas un changement de cap mais une évolution logique qui doit permettre la promotion du cyclotourisme et son maintien pour de nombreuses années. »

La Fédé a 90 ans !

Enfin, durant cette AG de première, il fut rappelé qu’un certain 8 décembre 1923, il y a 90 ans, fut créée la FFSC, devenue depuis FFCT. Un bel anniversaire pour « Cette vieille dame toujours jeune » comme il était écrit dans la revue Cyclotourisme de ce mois de décembre… 2013 ! À noter que le nombre de licenciés dépasse désormais 125 500.

N’oublions pas enfin de remercier très sincèrement au nom de tous les présents, Jacques Pothuaud, président du CoDep 64, et toute son équipe pour la parfaite organisation de ces deux journées en Pays basque.

Christian Lagarde et Michel Savarin

ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.