Paris Vienne 2010 : Mardi 10 août – Sigmaringen – Ulm 105 km

Après une soirée grillades au bord du Danube, nous avons connu notre 1er bivouac, comme « les Paris-Pékin ». Deux tentes de 20 places, les garçons dans l’une, les filles dans l’autre ! C’est une bonne expérience avant de reprendre les traditionnelles auberges de jeunesse.

L’étape du jour est peu plus monotone mais entrecoupée par de superbes petits villages. Nous rencontrons toujours autant de cyclistes sur la piste. Nous sympathisons avec deux niçois qui vont jusqu’à la Mer Noire. Ils roulent à notre rythme. Mais nous doublons aussi des espagnols du pays basque et beaucoup d’allemands qui se promènent.

Dans les champs nous apercevons régulièrement des cigognes. Il est vrai qu’elles peuvent y trouver facilement leur nourriture.

Au niveau de la progression du groupe, nous sommes interrompus régulièrement par des crevaisons par silex. La piste alterne le bitume et le chemin de terre, ce qui ne facilite pas la régularité.

Après une hésitation à l’entrée d’Ulm, nous arrivons à l’auberge à 17h00. Juste pour attaquer …le dîner ! Les allemands ont l’habitude de manger très tôt, ce qui nous désoriente beaucoup mais en contrepartie, nous profitons pleinement de la soirée.

Le moral de la troupe est au beau fixe …comme la météo…

ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.