Pâques en Provence : Soleil et mistral

C’est la bourgade gardoise de Vénéjan qui recevait cette année la traditionnelle manifestation printanière initiée par Paul de Vivie. Cette rencontre organisée dans la simplicité sur un site pittoresque d’une Provence élargie fait toujours recette.

La foule était donc bien présente à l’heure dite sur cette colline boisée et fleurie. Un fort mistral s’était aussi invité ; il permit au vieux moulin de retrouver un regain de jeunesse durant quelques instants. Dans la chapelle toute proche, Raymond Henry, l’historien de la FFCT,  a comme à l’accoutumée proposé une exposition de cycles anciens avec une mise en exergue du changement de vitesse. Les responsables du CoDep 30 offraient une collation de qualité accompagnée des vins des côtes du Rhône afin d’agrémenter ce moment d’échange et de partage. C’est d’ailleurs toute la richesse d’une concentration que de retrouver des amis, des connaissances parfois anciennes, pour une poignée de main, quelques mots d’amitié ou d’interminables palabres …
Le stand fédéral confié à l’inusable Marcel Sarazin proposait aux collectionneurs la médaille millésimée ainsi que diverses publications ou objets. Quelques confréries tenaient également boutique dans une ambiance bon enfant.
Alors que les discussions allaient bon train Antoine Bourg-Ruis rameuta la foule afin d’assister aux discours officiels. Les gradins de pierre du petit amphithéâtre se sont vite remplis pour ce moment quelque peu solennel. Le maire de la cité prononça quelques mots de bienvenue en premier lieu, puis ce fut au tour de Martine Cano qui officiait pour la toute première fois en sa qualité de présidente fédérale. Elle a rappelé à l’assistance les fondements de cette manifestation mais aussi toute sa richesse et termina son intervention en reprenant des écrits de Jacques Vicart. Le président du CNOSF insista sur les vertus du sport et ses bienfaits. Philippe Devaux termina la cérémonie par une vibrante allocution empreinte d’émotion et de sincérité. Puis, vint le temps des résultats des flèches, traces ou 40 heures Vélocio organisées par l’Audax-Club-Parisien.
À la mi-journée, il était temps de s’installer pour la pause-déjeuner sur l’herbe ou de reprendre la route afin de découvrir quelques sites remarquables comme la Roque-sur-Cèze, la Chartreuse de Valbonne ou les gorges de l’Ardèche.

Une magnifique lumière caressait tous les paysages aux doux vallonnements, et ce, sous un ciel pur et limpide. À la vesprée chacun s’accordait pour reconnaître que « Vénéjan 2017 » restera dans nos mémoires comme un excellent cru.

Texte et photos : Guy Cambéssèdes

ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.