L’école salvatrice

Depuis la parution dans notre revue Cyclotourisme de février d’un article sur un de nos clubs sauvé par la création d’une école de cyclotourisme, les réactions et les témoignages arrivent à la rédaction.

Au départ, l’histoire d’un club Lorrain dont les membres prenaient de l’âge et redoutaient la disparition de l’association qu’ils avaient fait naître et fait vivre durant plusieurs décennies. Ils surent réagir et s’investir auprès des jeunes. Puis les enfants attirèrent leurs parents qui prirent du plaisir et s’investirent à leur tour. Le club compte aujourd’hui près d’une centaine de membres parmi lesquels les 32 jeunes de l’école cyclo ; la moyenne d’âge du club est de 30 ans ; l’effectif adulte compte 29 % de féminines. L’histoire du club de Saint-Jean-de-Rohrbach reflète une réalité : l’avenir des clubs et de la FFCT passe par les jeunes et leurs parents.

L’avenir des clubs et de la FFCT passe par les jeunes et leurs parents
Olivier Sinot, président du comité régional Grand-Est et surtout responsable de l’école de cyclotourisme Montigny Vélo Nature témoigne : « Notre école cyclo a maintenant quatorze ans. De nombreux jeunes ont quitté le club, devenus majeurs. Mais de nombreux parents qui s’étaient formés pour encadrer les activités sont restés dans l’équipe d’animation ! Et ceux qui n’étaient pas formés ont continué à rouler et deviennent progressivement des cyclotouristes accompli(e)s. Pour exemple : un groupe de six mamans (de quarante à cinquante ans) qui ont fait Toutes à Strasbourg rêvent dorénavant de recommencer ! ». Voilà de quoi donner des idées !

Texte :  Georges Golse
Photos : Olivier Sinot

Lien vers l’abonnement revue

 

 

ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.