Vivons vélo : Quels sont les muscles sollicités à vélo ?

Lorsque vous pédalez, il n’y a pas que le cœur que vous sollicitez. Bras, pectoraux, dos, abdos, fessiers, cuisses, mollets… tout le corps travaille. Plus d’une dizaine de muscles participent au pédalage, au maintien de la vitesse et de l’équilibre. Petite révision d’anatomie…

Phase 1 : la poussée vers l’avant (transition haute), notamment au démarrage, vous utilisez l’extenseur du membre inférieur et du pied : le quadriceps. Celui-ci se situe sur le devant de la cuisse et se compose de quatre muscles : vaste interne, vaste externe, crural et droit antérieur.

Phase 2 : la poussée vers le bas est le moment où vous mettez le plus de pression sur la pédale. Ce mouvement s’effectue principalement grâce à une extension de la jambe sous l’action du quadriceps. Le mollet ou triceps sural, également constitué de plusieurs muscles (les jumeaux internes et externes, le soléaire) permet l’extension du pied. Même s’il est bien maintenu dans la chaussure, il ne reste pas figé. Le moyen et grand fessier aident aussi à pousser vers le bas.

Phase 3 : la répulsion vers l’arrière (transition basse). Si vous utilisez des cale-pieds, mieux encore des pédales automatiques, le pied tracte la pédale vers l’arrière. Cette action s’effectue grâce aux fléchisseurs du genou, les ischios-jambiers, situés à l’arrière de la cuisse. Ces antagonistes des quadriceps se composent de trois muscles : le demi-tendineux, le demi membraneux et le biceps fémoral. La flexion du pied se fait sous l’action du triceps crural.

Phase 4 : la traction. L’élévation du genou, initiée dans la phase précédente, se poursuit. Et cela jusqu’à fléchir la cuisse sur le bassin. Le psoas-illiaque, reliant les lombaires à la hanche, aide la remontée de la pédale, de la position basse à la position haute. Le pied ne la soulève pas. À moins que vous ayez des pédales automatiques. Au quel cas, le psoas entre en jeu afin de tirer celles-ci vers le haut. Sinon, c’est la seconde jambe qui facilite sa remontée en poussant l’autre vers le bas. Au niveau de la cheville, le jambier antérieur et les extenseurs des orteils s’activent.

Lorsque vous êtes en danseuse, vous sprintez, ou encore absorbez les chocs du parcours, vous faites également appel aux biceps, aux triceps et à la ceinture scapulaire.

En triathlon, vous portez votre vélo, vous utilisez les deltoïdes, les trapèzes et les fixateurs d’omoplates.

ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.