Semaine fédérale internationale de cyclotourisme – Dijon 2016 : de climats en climats dans les Grands crus de Bourgogne !

Un ciel légèrement couvert et une température de 20°C, des conditions idéales pour partir ce mardi sur la route des Grands Crus vers les villages et vignobles les plus réputés de Bourgogne, les fameux « climats », classés depuis juillet 2015 au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le départ était un peu ralenti, car une rue dans Dijon, fléchée la veille, a été barrée pour travaux le matin même à la grande surprise des organisateurs. Mais les cyclotouristes en vacances sont patients. La preuve d’ailleurs à Gevrey-Chambertin où les participants prenaient leur temps pour traverser la route à grande circulation de Dijon à Beaune, le feu n’étant vert qu’une quinzaine de secondes. Ils étaient bien récompensés par la musique au Point d’accueil de Gevrey-Chambertin !

Presque tous les circuits passaient ensuite par la Côte de Nuits. Nombreux sont ceux qui se sont arrêtés au célèbre château du Clos de Vougeot pour prendre en photo ce joyau au milieu des vignes.

À Meulley, la montée vers Chaux était un « faux plat » pour Gérard, qui vient de faire le Galibier et se prépare à attaquer le Mont Ventoux. Un avis loin d’être partagé par tous. Mais tous ont savouré la belle descente vers Nuits-Saint-Georges, avec une vue splendide sur la plaine de Beaune. Et puis des côtes, à Beaune, n’est pas la logique même ?…

Pour rejoindre le Point d’accueil de Beaune il fallait donc monter par Arcenant et le lavoir près de Fussey pour savourer la descente vers la « capitale des vins de Bourgogne ». Si Marc et Claude de St. Léger sous Cholet n’ont pas pris le temps pour visiter le célèbre Hôtel-Dieu, ils se sont « gavés des vignes à perte de vue ».

Le peloton commençait à devenir plus clairsemé sur le plus grand parcours qu’avait choisi Maaike, venue de Hollande pour la Semaine fédérale. « Je suis très contente, a-t-elle dit, d’avoir franchi à Détain-et-Bruant le point le plus haut du département (519 m) ».

« Il y avait des endroits difficiles » a déclaré avec un sourire en coin Jean-Michel de Carbon-Blanc (Gironde) qui s’était aventuré sur les 170 kilomètres avec 1.955 m de dénivelé. Lui et un copain de club étaient surtout « impressionnés » par la vue imprenable des fameuses falaises à Orches après la montée depuis La Rochepot.

Les vététistes de leur côté ont commencé par le Plateau de Chenôve, offrant un point de vue magnifique sur Dijon et ses alentours. Puis ils évoluaient dans l’arrière-côte viticole pour croiser au Château du Clos de Vougeot et à Gevrey-Chambertin les cyclotouristes sur la route.

Une journée haute en couleurs au cœur des vignes qui a enchanté les participants ! Demain, un peu d’histoire et de géographie pour tout le monde avec Alésia et les sources de la Seine.

>> Retrouvez les circuits du mardi 2 août sur veloenfrance.fr

Texte : Wolfgang Schweitzer – Photos : Monique Coté et Bertrand Houillon

ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.