Toutes à vélo : une belle fête du vélo au féminin !

 
Ce dimanche marquait le point d’orgue du plus grand rassemblement féminin du vélo. La Prairie des Filtres, au cœur de Toulouse, était l’écrin vert de ce moment convivial tant attendu.
Elles auraient dû se retrouver l’an passé pour cette fête du vélo, mais la crise sanitaire a perturbé les agendas. L’organisation avait été contrainte à reporter l’événement. Imaginez la difficulté avec plus d’une centaine de voyages itinérants programmés et leur accueil dans Toulouse ?
Le défi, de taille, a été relevé de belle façon !
 

300 bénévoles aux petits soins

Accompagner pour la dernière étape, surveiller le parking vélo, monter et démonter le village créé pour l’occasion, distribuer les pique-niques, ou encore guider les cyclodecouvertes dans la Ville Rose… 

Les Occitanes et Occitans ont répondu présents à l’appel pour faire de ce week-end une grande fête. La Ville de Toulouse, le département de Haute-Garonne et la région Occitanie y ont grandement contribué en soutenant l’événement. Monsieur le Maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, a souligné sa fierté d’accueillir « Toutes à vélo » qui accroît la visibilité des femmes dans le sport et au quotidien.
 

Un pique-nique couleur sourire

Elles se sont retrouvées 3 000 au bord de la Garonne pour ce déjeuner sur l’herbe, terme de leurs voyages itinérants venant de la France entière. La « banda 31 », une chanteuse avec son accordéoniste et « Las sardinhas des matas » , la batucada feminine, ont enflammé la prairie !
Au pied des bosquets, ça chantait et ça dansait dans des grandes rondes interrégionales jusqu’à un paquito digne des grandes fêtes estivales du sud-ouest…
Et les stands du village n’ont pas désempli. La violette, spécialité locale incontournable a eu un succès fou, tout comme le stand du partenaire officiel de l’événement AG2R-LA MONDIALE. On pouvait pédaler pour faire gagner des dons à l’institut Pasteur, alors 400 kilomètres ont été parcourus en deux jours…
 

Le partage, c’est l’essence même du vélo

Et plus encore de Toutes à vélo, pourrait-on dire… le mot était sur toutes les lèvres ! Heureuses de se retrouver, de raconter leurs voyages, des anecdotes et des découvertes glanées au fil des routes. Chacune avait pris soin de marquer symboliquement sa région de provenance pour mieux indiquer la diversité que rassemble le vélo.

Car c’était bien là leur but, dans cette aventure à vélo : pédaler pour être ensemble.
 
Maintenant, elles sont pour beaucoup sur la route du retour. Elle rejoignent cette fois leurs clubs locaux, pour continuer à pédaler toute l’année. Pour certaines, c’était leur premier voyage itinérant, inscrites il y a peu, convaincues par une amie que « c’est facile et sympa ! ». Et encore plus passionnées aujourd’hui ! C’est aussi ça Toutes à vélo : la preuve par l’exemple que le vélo est accessible à qui veut.
L’envie d’un nouveau rassemblement tourne deja dans toutes les tête, alors on vous dit : 2024 ?…
En attendant, 3 000 clubs auront le plaisir de vous accueillir !
 
Texte : Bertrand Houillon – Photos : Anissa Sidi-Moussa et Bertrand Houillon
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.