La petite reine, star de l’été 2020

La période de confinement, avec une vente record de vélos d’appartement et, par la suite, la mesure gouvernementale d’une aide de 50 euros pour faire réparer sa bicyclette, puis les ruptures de stock chez les marchands de cycle, ne laissaient pas l’ombre d’un doute sur l’engouement de ce mode de déplacement, bon pour la planète, bon pour le moral.

Le canal des Deux-Mers, destination très prisée

Il faisait bien chaud dans notre Sud-Ouest en ce début de mois d’août, une chaleur qui incite la cyclotouriste à déserter les coteaux autour d’Agen pour regagner l’ombre et le bord de l’eau. Ne connaissant pas cette partie du canal, je m’engage direction Bordeaux sans but très précis. Il faut d’abord traverser à pied le pont canal qui semble bien long.

Je marche derrière un couple, elle à VTT et lui, vélo de voyage chargé de sacoches. Dès que j’atteins le chemin de halage, je prends la mesure de fréquentation de cette voie cyclable. Que de vélos ! Des jeunes, des moins jeunes, des familles entières dont les enfants, même petits, suivent à vélo.

Des cyclos-voyageurs à l’équipement organisé ou hétéroclite, il y en a pour tous les goûts. Hormis dans une Semaine fédérale, j’ai rarement vu autant de personnes à vélo. On se salue, on est de bonne humeur, on irradie la joie en toute simplicité.

Buzet-sur-Baïse et son port de plaisance

Le petit port de plaisance de Buzet semble bien agréable, je décide d’aller y faire un tour puis de visiter le bourg. Ce sera donc ma destination, au bout d’une trentaine de kilomètres. Des bateaux sont à quai, il règne une ambiance familiale, décontractée. Je me dirige vers le centre-ville, plutôt désert.

Derrière les volets clos, l’heure est à la sieste. La rue étroite conduisant vers l’église est une circulation à voie unique. La flèche m’indique la priorité, je m’engage. C’est sans compter sur la fureur de l’automobiliste qui attend de l’autre côté et qui m’arrose copieusement d’insultes lorsque je passe à son niveau.

Dois-je comprendre qu’il voit trop de vélos ? Je retourne aussitôt me mêler au flot des deux-roues le long du chemin de halage.

 

De belles rencontres

De retour à Agen, à la terrasse ombragé d’un endroit délicieux où l’on boit des jus de fruits frais, sont installées Carole et Florence, parties ce matin de Damazan et heureuses d’avoir achevé leur étape. Elles comptent renter chez elles à Toulouse, en prenant leur temps. Elles savourent…

Nathalie, avec ses deux enfants, Albane 14 ans et Paulin 9 ans, sont un peu fatigués en arrivant à Agen. Ils ont parcouru aujourd’hui 70 kilomètres. Nathalie et Albane, en vélo à assistance électrique, tirent une petite remorque et Paulin roule sur son VTT.

Partis de Bordeaux, ils comptent rallier Sète en prenant le temps de faire des visites, notamment la Cité de l’Espace à Toulouse puis la ville de Carcassonne. Ils voyagent pour la première fois en cyclo-camping, semblent organisés et bien motivés.

Paulin, Albane et Nathalie, la maman.

Défi réussi

Après avoir pris des nouvelles auprès de Nathalie, nous apprenons la réussite du défi qu’ils s’étaient fixé et dont Albane en a écrit le récit. Au terme d’un voyage qui aura duré treize jours, ils arrivent à Sète où le papa est venu les récupérer.

N’ayant pas pu accompagner sa famille en raison de son travail, il se rattrapera l’été prochain car ils ont déjà des projets à quatre, cette fois-ci. Nous leur souhaitons de belles aventures à vélo et en famille.

Texte et photos :  Carmen Burgos
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.