Rétro : MAC 2017 (Mexique – Amérique centrale) – épisode 37

Après le Paris-Pékin 2008, nous vous proposons de revivre le MAC 2017, derrière cet acronyme se cache Mexique – Amérique centrale. Une aventure sous le soleil !

6 mars : Etape 35 – GUATEMALA de Chisec à Coban

Dès 6 heures, nous partons sous la pluie pour une étape notée « très difficile », dans le Carnet de Voyage du MAC2017, en raison d’un profil mouvementé avec des pourcentages exigeants.

Tout le long de notre route, et malgré le mauvais temps, beaucoup de Guatémaltèques se tiennent devant leurs maisons pour nous regarder passer.

Les enfants sont en première ligne et manifestent plus que jamais leur joie devant ces drôles de cyclistes encapuchonnés, aux cris de « hola », « adios », « gringos »……

Après 20 km de “grimpe” sous une pluie continue, l’arrêt « barres de céréales » proposé par Nicole et Michel nos logisticiens, est le bienvenu pour se mettre à l’abri en évitant de prendre un coup de froid à cette altitude.

Frayeur dans une pente raide, quand un camion chargé à bloc de rondins de bois est obligé de s’arrêter pour repasser la première, en nous serrant sur le fossé, et redémarre avec grande difficulté. L’activité forestière est en effet essentielle dans cette région et nous croisons plusieurs menuiseries de fabrique de meubles.

En pleine montagne nous faisons une halte dans une superbe aire de pique-nique à l’accès payant, et profitons de l’accalmie pour sécher quelques hardes.

Nous profitons de ce répit pour déguster avec délectation un demi avocat, un «MAC d’eau » jambon fromage, un yaourt et une pomme. Après cet en-cas, notre doyen Alfred se détend… il n’y a pas d’âge pour faire de la balançoire !!

Tout au long de la route, la tentation est grande de s’arrêter pour se mettre à l’abri quelques instants. Les petites vallées entre deux bosses, permettent de découvrir des champs de caféiers, de maïs, de papayes et de bananiers….

Contents d’arriver enfin à bon port dans la ville de Coban, où fleurissent des panneaux publicitaires, d’une manière anarchique.

La pensée du jour, par Blandine :

Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas les faire. C’est parce que nous n’osons pas les faire qu’elles sont difficiles.

Bilan vélo de la journée

Distance parcourue : 74 km / Cumulé : 2879 km Dénivelé positif : 2140 m / Cumulé : 22180 m

 

Texte et photos : Pierre Bouchaud et Jean Paul Ollivier
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.