NuBike, un vélo révolutionnaire ?

Le vélo ne cesse d’évoluer, c’est la preuve de sa vitalité et de l’intérêt que lui porte de plus en plus d’adeptes. Nous rencontrons avec le Nubike, une évolution majeure qui va bien au-delà de la simple bicyclette. Est-ce utile ?

C’est quoi le NuBike ?


Il s’agit d’un vélo sans pédale, ni chaîne dont la propulsion est assurée par une pression de haut en bas. Approfondissons une peu le sujet. L’inventeur est un américain vivant en Californie passionné par l’aviation et les inventions, ils conjuguent ses deux passions pour apporter une solution à sa femme qui « galère » avec ses vélos qui n’arrêtent pas de dérailler. Il tente de réinventer le vélo en s’inspirant de ses connaissances en aéronautique.

Les avantages du vélo NuBike

Selon le site www.mieux-comprendre.fr voilà les avantages de ce prototype.

  • Les cyclistes se fatiguent moins et ont moins de mouvements à effectuer.
  • Le pédalage se fait de manière verticale en ligne droite, ce qui implique moins de flexion des hanches, des genoux et des chevilles.
  • Le cadre du vélo peut recevoir les équipements les plus utilisés sur le marché, comme les roues, les selles, les freins et les guidons.
  • Grâce à son cadre en fibre de carbone optimisé NuBike V2, ce vélo pèse moins de 1,36 kg, alors qu’un vélo de route complètement assemblé pèse environ 8,16 kg.
  • La fibre de carbone utilisée est conforme aux normes les plus récentes et les plus avancées.
  • Le vélo NuBike reste très facile à ranger et à transporter. Il se range facilement dans le coffre de la voiture et dans la plupart des SUVs.
  • Vous pourrez l’utiliser sur les routes, sur les plages ou en randonnée. Il existe même des modèles pour enfants.

L’intérêt du NuBike pour Gérard Fresser de la commission Développement Durable à la Fédération française de cyclotourisme[

Le bicycle élégant et efficace verra-t-il le jour ? Alfred Berruyer et son grand Bi de 1869 à transmission directe n’en reviendrait pas. Jacques Tati y serait le facteur idéal, sans pinces à linge sur les bas de pantalon ! Un vélo sans chaine et sans dérailleur ne graisse personne. Déjà la lévocyclette – Terrot et Vélocio en 1906 voulurent des leviers pour moteur sur moyeu arrière d’un deux roues. Une alternative hongroise remplaça la chaîne par des cordes en 2010.

Le coréen Kim Bog -Sun (Bygen) imita la transmission sur moyen arrière avec son Direct Bike Hank en 2015. L’américain Rodger Parker de Los Angeles, « invente » en 2019 le NuBike, vélo sans chaine et sans dérailleur, cadre en fibre de carbone pour la légèreté. Une innovation technique ? Le pédalage est vertical, un peu curieux à regarder. Donne-t-il plus de puissance et facilités ? Son vélo de route aurait quatre vitesses.

Une révolution ? Une alternative au pédalage en cercle ? Verra-t-elle le jour ? Sa campagne de crowdfunding (financement participatif) n’a pas eu le succès escompté. La petite reine n’a pas fini de susciter des vocations pour vouloir révolutionner les deux accélérateurs actuels, en mouvement musculaire bien sûr ! Faudrait tester celui-ci.

Conclusion


Nous sommes sur une invention utopique qui laisse à la bicyclette classique encore de beaux jours devant elle. De toute façon, ce qui compte, ce n’est pas la forme du vélo, mais l’endroit où il nous emmène ?

Texte : Jean-Pierre Giorgi et Gérard Fresser – Photo : DR
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.