Paris-Brest-Paris des Jeunes 2019 : Plus que quelques coups de pédales

Paris n’est plus très loin. Une avant-dernière journée marquée par un accueil sur le point de contrôle de Mortagne-au-Perche, une route parsemée de côtes et une soirée distribution des souvenirs.

Nos jeunes sont capables de performances… Par exemple, ils sont capables de prendre le petit-déjeuner servi à l’hébergement et, 25 km plus loin, de s’attabler pour une seconde tournée. C’est, qu’en effet, Dominique Naslin, responsable du point de contrôle de Mortagne-au-Perche a prévu de ravitailler les jeunes qui ne sont pas privés du plaisir avec un bel appétit. Photo et échange de souvenirs. Et un merci de plus !

Mortagne-au-Perche est bien connu des participants aux derniers Trait d’union. Ils ont fait connaissance du Perche et savent bien que les côtes laissent des souvenirs. Nous y sommes en plein. En plus, le vent a eu la mauvaise idée de tourner et devenir défavorable. Des participants doublent, d’autres prennent les roues pour bénéficier de l’abri.

Déjeuner à Senonches. Il ne reste plus alors qu’une quarantaine de kilomètres avant l’arrivée à Dreux. Isabelle Gautheron, directrice technique nationale, nous a rejoints pour dîner en notre compagnie et assister à la remise des souvenirs. Une mention particulière pour Laurine, Jeune éducatrice fédérale (JEF), qui, au pied levé, a remplacé  un encadrant défaillant durant onze jours. Remerciements et félicitations.

Texte et photos : Georges Golse
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.