Paris-Brest-Paris des Jeunes 2019 : L’arrivée des jeunes heureux

Après douze jours de pédalage, 1 300 km parcourus et près de 12 000 m de dénivelé avalés, ils sont arrivés à la dernière étape. Parents et amis attendent impatiemment le « Ils sont là ! ». Et pour finir en beauté, petit tour d’honneur et remise de la médaille officielle de Paris-Brest-Paris.

C’est une banalité de dire « tout a une fin » et Paris-Brest-Paris des Jeunes n’échappe pas à cette réalité. La dernière soirée avait bien été un peu agitée mais le déjeuner tardif a permis de récupérer un peu. Il a bien fallu quitter Dreux, après un passage au point de contrôle, le dernier avant Rambouillet. La route est encombrée avec les nombreux adultes dont certains sont plus ou moins endormis. Prudence, prudence ! L’arrêt casse-croûte permet le regroupement général avant d’entamer les 10 derniers kilomètres. De plus en plus de monde entre les participants, leurs accompagnateurs, les usagers de la route. Et c’est l’entrée dans le parc de la Bergerie nationale.

Laurine a pris la tête des troupes, juste récompense pour son implication personnelle dans l’encadrement – de leur côté, Ludovic, et Antoine, 18 ans ont étrenné avec brio leurs galons d’initiateurs dans une grande manifestation nationale. L’arche marquant l’arrivée est franchie. Les parents, les amis manifestent bruyamment leur joie et leurs encouragements. Après un petit tour d’honneur, les jeunes et les encadrants ont droit à des rafraîchissements avant que Thierry Rivet, président de l’Audax Club Parisien ne leur remette la médaille officielle de Paris-Brest-Paris. Denis Vitiel, représentant la Fédération française de cyclotourisme, offre le traditionnel plateau promis aux organisateurs.

Les jeunes retrouvent alors leurs familles. Manifestement tous ont l’air heureux… mais aussi un peu émus. Et oui, c’est fini, c’est l’heure de la séparation ! Au fond d’eux restera la fierté d’avoir réussi, d’avoir affronté le vent violent des premiers jours, le crachin breton, vite transformé en pluie, d’avoir franchi de nombreuses côtes et la barre des 150 km. L’équipe d’encadrement et de logistique peut être fière. Les parents n’ont pas manqué de les remercier.

Le Paris-Brest-Paris des Jeunes 2019, souvenir Émile Guiffan, fut une belle édition.

Retrouvailles, dispersion, émotions et…

Texte et photos : Georges Golse
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.