Voyage itinérant de l’Eure à la Normandie et retour…

Le club sportif Arkema affilié à la Fédération française de cyclotourisme se situe à Serquigny dans l’Eure. Il a organisé pour ses adhérents, un voyage itinérant de quatre jours en direction de la mer pour admirer la célèbre aiguille creuse d’Étretat. Compte rendu de leur périple.

Jeudi 20 juin 2019


Avant de débuter la narration de ce voyage, voilà les informations techniques. Le séjour a débuté le 20 juin 2019 au départ de Serquigny à la salle de sport Arkema. Il y avait en tout 18 participants, dont 8 femmes, soit 7 couples. Le parcours fut découpé de la sorte : Serquigny – Varengeville-sur-Mer – Fécamp – Étretat – Allouville-Belfosse – Serquigny.

Nous nous sommes retrouvé à 8 h pour le rendez-vous à la salle de sports Arkema. Après la photo de groupe, nous avons pris la route à 8 h 30 par un temps couvert et sous un petit vent frais. Nous avons pris la direction du Bec Hellouin avec son abbaye sa tour du XIVe siècle et avons vu sur le parcours bon nombre de cigognes.
Nous étions prévenus ; les quinze prochains kilomètres  ne seront pas faciles, cela commence par une côte bien raide, sur une petite route ombragée sympathique suivie de deux autres côtes ; chacun est monté à son allure, l’itinéraire emprunte  que des petites routes avec très peu de pancartes, mais comme nous roulons en groupe, si on se perd, on se perd tous. Nous nous arrêtons à Voiscreville pour un arrêt au tombeau de la famille Chrétien , qui est en-dehors du cimetière, entre l’église et la mairie.

Une pause à Bourg-Achard nous a permis de visiter l’église. Nous sommes repartis vers Mauny pour un coup d’œil au château. Après une longue descente de 2,5 km, nous avons longé la Seine en direction de Bardouville puis Berville-sur-Seine où nous avons fait notre pause déjeuner, en attendant le bac.

Un petit café au bar du Bac nous a réchauffés avant de traverser la Seine. Nous avons longé la Seine entre Duclair et Mesnil-sous-Jumièges, sur la route beaucoup de cerisiers. D’ailleurs, avant d’arriver à l’abbaye de Jumièges, nous avons dégusté des cerises offertes par Monique et Bernard.

Après une petite pause sur la place de l’abbaye nous sommes repartis vers Yainville. Ensuite, nous avons roulé en forêt sous le soleil puis fait une petite halte aux ruines de la chapelle de Vaurouy. Nous sommes passés devant l’usine Ferrero à Villers-Ecales puis sommes arrivés à Barentin en longeant le site des filatures Badin qui sont en cours de réhabilitation.

Monique s’étant aperçue qu’il nous manquait quelques kilomètres, nous a fait faire un détour direction Yvetot (longue côte). Nous avons été remis sur la bonne route pour arriver à l’hôtel après une sacré côte ! 98 km au compteur, bravo à tous !

 

 

vendredi 21 juin 2019


Départ Barentin sous le soleil avec une petite fraîcheur, direction l’église de Pavilly. Arrêt photo au château d’Imbleville , les cygnes blancs et noirs nous ont fait leur parade. Première crevaison de Jean-Marie, réparée par Jean-Jacques… Nous avons parcouru des paysages plus beaux les uns que les autres, pour arriver à Varengeville-sur-Mer.
Nous avons pique-niqué près du manoir d’Ango qui possède le plus beau pigeonnier de France. Nous avons visité le cimetière et l’église de Varengeville qui surplombe la mer, où ce trouve le tombeau de George Braque.
Nous avons longé la côte jusqu’à Veules-les-Roses, nous avons emprunté le chemin des Champs Elysées pour se rendre au bord de mer. La Veules est le plus petit fleuve de France. 1 194 mètres, très joli circuit en descendant ce fleuve, dont une cressonnière à sa source. Nous avons longé le site de la centrale nucléaire de Paluel, puis nous sommes arrivés à l’hôtel des bains. Emmanuel, chauffeur du véhicule bagages,  a parcouru sept fois l’aller /retour la côte de Veulettes-sur-Mer en attendant l’arrivée des cyclos.

Bilan de la journée : 98 kilomètres. 

 

 

 

Samedi 22 Juin 2019

Départ à 7 h 45 en direction de Cany-Barville par une petite fraîcheur matinale de 8°C.

La première côte de la journée, à partir de l’église en direction de Valmont, nous a bien réchauffés. Arrêt dans ce petit village afin de visiter le parc de l’Abbaye de Valmont puis direction Fécamp pour la visite du palais de la Bénédictine. Très joli édifice, du XIXe siècle. La recette de la Bénédictine de Dom Bernardo Vincelli a été retrouvée par Alexandre Legrand dans une bibliothèque, ce qui lui a permis de relancer la production de cette liqueur à base de plantes et d’épices vendue dans le monde entier.
Après, nous avons repris nos bicyclettes en direction de Yport, joli port enclavé dans la falaise, puis nous nous sommes arrêtés pour pique-niquer afin de nous restaurer à Vattetot-sur-Mer, après toute ses côtes… Ensuite direction Étretat où nous avons admiré l’aiguille creuse chère à Maurice Leblanc.

 

Prise de photos souvenir et direction Criquetôt-L’Esneval , nous sommes passés à côté des clos Mazure et des champs de lin typiques. Nous avons dû accélérer le rythme lorsque nous nous sommes retrouvés au milieu d’une course cycliste.  Arrivés à Allouville Bellefosse, nous avons pu admirer le fameux chêne millénaire du village qui a fait l’objet d’un film avec Jean Lefebvre et Bernard Menez. Enfin nous sommes arrivés à notre hôtel à Louvetot après 106 km et  nous avons pris nos quartiers à « la croisière ».

 

Dimanche 23 juin 2019


Sous le soleil et une température clémente, direction le pont de Brotonne. Retour sur la rive gauche de la Seine dans notre beau département. Traversée de Vatteville-la-Rue et longue ascension de la côte d’Aizier pour atteindre le trou d’homme qui se trouve à proximité de l’église, un vestige d’une allée couverte (2 000 ans av. J.C).

 Nous avons longé le vieux port et ses jolies chaumières normandes typiques de la région. Arrivés à Trouville-la-Haule – retour de Monique qui revient des courses pour le pique-nique – puis direction Routot. Nous retrouvons la concentration du comité départemental de cyclotourisme de l’Eure, les balad’Eure. Remise de la coupe du plus grand nombre de participant des clubs à Serquigny C.S.Arkema.

Petit café de dernière étape offert par nos organisateurs.  Descente de la côte de Bruma en direction d’Appeville-Annebault. Retour sur les bords de la Risle avec le vent de face jusqu’à notre base de Serquigny  avec80 km au compteur.
Sur le voyage itinérant (VI) chacun avait une tâche à faire pour aider. Une aide précieuse qui permet également une bonne ambiance.
Encore merci Monique et Bernard pour l’organisation de ce joli V.I. Bravo à toutes et à tous. Merci au collectif pour ce compte rendu.

Texte et photos : club sportif ARKEMA
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.