Séjour vélo en Thaïlande, au pays de bouddha !

En janvier, Annie et Michel Louet sont partis avec une vingtaine de cyclos en direction  du nord de la Thaïlande, au Triangle d’Or, pour y découvrir une région qui reste encore authentique. Un périple de quinze jours qu’ils partagent avec nous.

Arrivée à Bangkok


Ce 25 janvier, à Roissy Charles de Gaulle, nos deux accompagnateurs, Béatrice et Pascal, nous accueillent chaleureusement et nous faisons connaissance entre toute l’équipe avec laquelle nous partagerons ce séjour. Nous prenons la direction de Bangkok, la capitale, puis Chang Raï en vol interne au nord, ville située aux frontières du Laos et de la Birmanie. Pour terminer, un bus nous amène à Phayao, jolie ville où nous nous installons pour découvrir, en étoile, chaque jour, cette belle région plutôt agricole. Supart, notre guide local, parlant français, nous accompagne durant tout ce périple : soutien très précieux.

Ce samedi 26, nous prenons tous nos marques. Après le dépôt de nos bagages à l’hôtel où nous restons une grande partie du séjour, nous partons récupérer nos vélos : ajustement des selles, tiges de selles…;  chacun repart avec son VTT pour découvrir quelques sites importants : un des quelques temples de la ville, le marché de nuit sur lequel on trouve les épices présentes dans la cuisine locale, les bords du lac de Phayao. Consigne importante, nous roulons à gauche ! Nous découvrons notre premier restaurant avec la cuisson que nous faisons nous-mêmes.
Demain, notre périple commencera et avec le décalage horaire de six heures, nous avons besoin d’une bonne nuit pour démarrer cette belle aventure.

Découverte des traditions et de la gastronomie locale


C’est avec un petit-déjeuner occidental ou thaï que nous prenons des forces pour la journée. Nous commençons par la découverte du lac et de son éco-tourisme, ses pêcheurs au filet, les réserves de poissons, quelques rizières, que nous verrons chaque jour, des restaurations à plat unique et Supart, qui n’est jamais bien loin, nous trouve notre dessert avec des fruits gorgés de soleil (bananes, ananas, mandarines, etc.).
Nous découvrons des temples bouddhistes où vivent des moines, certains toute leur vie, d’autres pour une période définie. Durant notre séjour, nous aurons droit à des séances de méditation, de prière, de « zénitude », fil conducteur de la pensée bouddhiste. Chaque jour, lors de leur déplacement à pied, des habitants leur font des offrandes (nourriture, produits d’hygiène, …). Des bénévoles entretiennent les temples gracieusement.

Pour terminer notre journée, après une douche bien méritée sous une température journalière de 25 à 35 °C, nous nous retrouvons ensemble pour un compte-rendu et la présentation de la journée du lendemain, autour d’un apéro convivial, et Supart nous fait lever notre verre avec son expression thaï «Chayo, Chayo, Chayo » (À la vôtre !).
Chaque soir nous découvrons un nouveau restaurant avec toujours un plat unique.  Le service très rapide et les cuisiniers travaillent avec bonne humeur juste devant nous.  

Le lendemain, nous découvrons les jacinthes d’eau très envahissantes, le nettoyage des bords de rive s’impose. On découvre des champs de teck, arbre robuste pour la fabrication de meubles. Ses feuilles vertes, une fois broyées, deviennent rouges et servent à la cosmétique. En chemin, nous découvrons un temple blanc et doré (datant de plus de 500 ans) où le moine responsable procède à une cérémonie de bénédiction. Nous repartons tous le bracelet au poignet avec un vœu qui sera peut-être exaucé ! La zénitude nous a creusé l’estomac et c’est une assiette de riz et de poulet que nous dégustons.

Nous gravissons quelques chemins chaotiques pour découvrir des maisons sur pilotis, les champs de litchis, les femmes à la plantation du manioc. Les amateurs de photos immortalisent quelques instants de vie de cette campagne authentique. De retour à notre hôtel, nous échangeons sur cette belle journée autour du verre de l’amitié.

Phayao


Le lendemain est tout aussi attractif. Pour les courageux et amateurs de vitesse, un circuit plus long, mais au final, on se retrouve tous pour un déjeuner agréable au bord du lac de Leng Sai. Nos serveurs, ravis de voir tous ces européens venir jusqu’à eux, nous préparent un repas typique et nous terminons par la danse de la chenille avec une chanson chère à notre accompagnateur Pascal sur sa Corrèze natale. Quelques photos et ça repart. Sur le retour, des moissonneuses à riz flambant neuves, prêtes à remplacer celles plus traditionnelles vues le matin-même, en fonctionnement, dans un village.

Phayao c’est aussi une ville universitaire qui mérite le détour. Après une bonne côte, nous découvrons une petite ville où les élèves se déplacent en bus sur plusieurs hectares au sein du campus. Après le déjeuner, arrêt dans une école primaire bouddhiste à la rencontre des petits élèves de la maternelle et de leurs enseignantes, fières de nous faire découvrir leurs confections manuelles recyclées. Quelques fournitures données sans oublier la petite Tour Eiffel d’Henri, nous repartons heureux de ces belles rencontres.

La ville de Chang Maï


Le lendemain nous laissons le vélo pour visiter, en bus, la ville de Chang Maï construite il y environ 700 ans. L’éléphant est un des emblèmes de la Thaïlande. Très utilisé par le passé pour sa force (transport des personnes et de lourdes charges) il est respecté. Le centre historique de Chang Maï, entouré de canaux, correspond à des anciennes fortifications. Visite de trois temples différents, les sources d’eau chaude, la ferme des orchidées, la volière des papillons, la culture du ver à soie, poterie, fabrication de la traditionnelle ombrelle.

Après cette journée bien remplie, deux groupes s’organisent pour le lendemain. Le premier avec un bon dénivelé et la montée du col des Dinosaures sur 9 km, récompensés par une vue magnifique ! La vallée suivante nous permet de nous restaurer et découvrir une culture de champignons, une grotte bouddhiste où vit un moine ermite, une école primaire. Le second groupe retourne longer le lac de Phayao en y découvrant des pêcheurs, des temples, etc…

De magnifiques paysages


Des femmes, sur notre route récoltent l’ail. Arrêt en pleine campagne dans un temple et son jardin potager. Quelques femmes s’activent à préparer des décorations pour les offrandes. Ces havres de paix nous apaisent sur nos circuits. La rivière Ing nous dévoile, au retour, ses ponts incertains en bois et ses pêcheurs.

La montagne est maintenant plus présente. Pour y accéder, nous rencontrons des récoltants de manioc avec lesquels un dialogue gestuel s’installe, formidable échange avec la population. Ça monte, ça monte, mais victoire, la cascade est au bout ! Ballade en forêt, découverte de fours à bois avec un accueil chaleureux et improvisé. Encore une belle journée qui se termine par une ballade au marché de nuit.

Le circuit nous amène aujourd’hui vers le lac de Wat Ana Layo avec la photo de groupe. Quelques achats auprès d’un temple qui se mérite par le dénivelé. Nous découvrons l’histoire de la jacinthe d’eau, importée d’Indonésie par le roi Rama V de Siam pour la cultiver par ses sujets. Mais elle provoque des inondations à la saison des pluies. On la maîtrise désormais et elle est utilisée pour fabriquer de la vannerie, souvent exportée.

Encore quelques beaux paysages de cette région du nord, des décorations dans les villages nous annonçant le Nouvel an chinois, et il faut penser à boucler nos valises pour rejoindre Chang Raï où nous visitons sur le trajet un parc régional et ses cascades, deux tribus ethnies : les Caren et les Acca parées de leurs habits traditionnels. Et pour terminer, l’incontournable Temple Blanc, de style plus moderne, qui ne peut laisser indifférent par son architecture.

Un voyage qui mérite vraiment le détour, par sa cuisine, son art de vivre, son accueil, ses paysages, son authenticité. Merci à Béatrice, Pascal, Supart pour le temps passé à nous avoir concocté ce séjour qui a été vraiment réussi ! N’hésitez pas à le faire, vous serez conquis ! 

Le catalogue Séjours et Voyages de la Fédération française de cyclotourisme vous propose de nombreux séjours en France et à l’étranger. À vos agendas !

Texte et photos : Annie et Michel Louet

 

ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.