Recycling Trip : La collecte des déchets dans le monde

Florian Danielo lauréat de la bourse « Jeune voyageur international à vélo » de la Fédération française de cyclotourisme a pour ambition de parcourir le monde afin de le rendre meilleur… Lors de cet épisode, nous découvrons les actions principales de son projet.

L’une des actions principales du projet Recycling Trip est celle du ramassage des déchets sur le bord des routes. Avant mon départ pour le tour du monde à vélo, je me suis engagé à collecter une moyenne de 1 à 2 kg de déchets par jour. Le but étant de quantifier le ramassage à l’aide d’une pèse-bagage et de cumuler le poids total des déchets ramassés.

L’objectif est de cumuler une tonne de déchets ramassés. Évidemment, ce chiffre n’est pas représentatif de l’état de propreté réel des pays traversés. Cette action a pour unique symbolique de dénoncer un problème : « Peu importe où nous allons, des déchets, il y en a partout ! Aussi bien sur la terre que dans les océans. »

Comment les collectes se déroulent-elles ?


À l’aide de cabas et d’une pince à déchets, je m’arrête sur le bord des routes pour procéder à la collecte. Le temps de collecte est aléatoire selon l’état de propreté des zones. Une fois les déchets collectés, je pèse les sacs pour quantifier le poids des déchets. Je garde les sacs jusqu’à trouver une poubelle. Si le tri sélectif est proposé dans les villes traversées, je procède au tri des déchets.

Problématique rencontrée


À partir de la région du Sahara jusqu’à Dakar au Sénégal, j’ai rencontré un problème que je n’avais pas anticipé. Ne trouvant pas (ou très peu) de poubelle, j’ai décidé de faire une pause dans le ramassage des déchets car je n’avais pas la possibilité de rejeter les déchets ramassés.
J’ai également pu observer que dans certains lieux, les poubelles que je trouvais sur le bord des routes étaient rejetées dans la nature car il n’y avait pas de système de ramassage. Dans ce genre de circonstances, mon action de collecte n’a alors plus aucun sens.

Pour suivre le périple de Florian, rendez-vous sur son site Internet ou vous pouvez avoir des informations récentes et grâce à la balise GPS le suivre à la trace : www.recyclingtrip.com  

 

Texte : Jean-Pierre Giorgi – Photos : Florian Danielo – Recycling Trip
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.