Tuto à vélo : Comment recharger son matériel en voyage à vélo ?

Afin de profiter au mieux de votre longue escapade à vélo, il est essentiel de choisir les recharges les plus adaptées pour vos appareils électroniques. Axel Carion, grand baroudeur  et ambassadeur du voyage à vélo pour la Fédération française de cyclotourisme, nous livre ses conseils et astuces.

 

Les questions à se poser avant de partir

Il faut se poser plusieurs questions avant de démarrer son voyage à vélo :

  • Quel est le degré d’autonomie que je recherche, en clair, combien de jours je pars et combien de temps serais-je coupé de la « civilisation » ?
  • De combien d’appareils électriques je dispose et quels sont ceux que je devrais  recharger impérativement ?
  • Dernier point, l’encombrement et surtout le poids de ce dispositif d’alimentation.

Une fois que vous avez ces questions en tête, il sera plus facile d’y répondre par des solutions adaptées.

Les solutions

Utiliser un chargeur de téléphone USB rapide

Un chargeur de téléphone rapide en USB permettra une recharge totale et ce deux fois plus rapidement qu’un chargeur classique.
Si vous possédez plusieurs appareils à recharger le chargeur multi USB ou Hub sera la solution idéale car il permet de charger jusqu’à cinq appareils en simultané comme par exemple des feux, un GPS, un téléphone, etc.

Sans oublier, un adaptateur en fonction du pays où vous vous trouvez.

Attention : ces deux solutions ne sont pas étanches, il faudra donc veiller à les placer dans des sacs imperméables.

De plus il faudra essayer de rationaliser les câbles. Les fabricants ne sont pas encore tous sur la même norme et du coup, il existe 3 sortes d’USB (micro USB, USB A et USB C). Vous pouvez très vite vous retrouver avec une pelote de câbles.

Les batteries portables


Ces sources d’énergies, aussi appelées « power bank », sont la solution ultime pour acquérir une réelle autonomie. Elles vous permettront de rester plusieurs jours autonome en électricité mais attention à leur capacité et surtout à leur poids.

Il existe également des moyeux dynamo qui vous permettent de créer votre propre énergie. C’est la solution des baroudeurs. Mais attention au prix…

Les recommandations d’Axel Carion

Partez du principe qu’en voyage à vélo, tout peut arriver et même casser, donc prévoyez des solutions de rechange. Avant d’entreprendre un périple, une révision complète de votre vélo avec un « check » de vos câbles, de vos gaines, etc.

En conclusion, ne soyez pas obsédé par vos appareils, l’essentiel reste le voyage à vélo. Si vous n’avez plus de batterie dans votre téléphone ou votre GPS, vous naviguerez à l’ancienne avec une carte ou vous demanderez votre chemin à des « autochtones » quand cela est possible. Ces rencontres, rajouteront du sel à votre expédition.

Texte : Jean-Pierre Giorgi – Vidéo et photo : Axel Carion
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.