Rayonnez en cœur de Breizh lors de la semaine fédérale

Idéalement situé à la croisée de trois départements, les Côtes-d’Armor, le Morbihan et l’Ille-et-Vilaine, le Centre Bretagne vous permettra d’allier pratique sportive et découverte du patrimoine dans un rayon restreint de 50 à 60 km, à terre ou sur l’eau, à pied, à vélo ou à cheval. 

Au nord, à 65 km de la baie de Saint-Brieuc, un accès à la Côte d’Émeraude et la Côte de granit rose : les plages de sable fin, les falaises et plages sauvages, les stations balnéaires, les ports de pêche, dont le port d’Erquy, célèbre pour ses coquilles Saint-Jacques, mais aussi Saint-Quay-Portrieux et Paimpol. Au sud, à 65 km de Vannes et du golfe du Morbihan, un accès à la presqu’île de Quiberon, le port de Lorient. Des sites qui vous seront proposés pour des excursions. Bien différentes des attractivités offertes par le tourisme balnéaire, l’attirance de plus en plus marquée pour le tourisme vert redonne au territoire l’occasion de mettre en valeur ses nombreux atouts. 

Le canal de Nantes à Brest et le lac de Guerlédan 

Quoi que vous fassiez, vous ne pouvez manquer le canal de Nantes à Brest, construit à l’initiative de Napoléon, voie d’eau de 364 km jalonnée de 238 écluses. Autrefois utilisé pour le transport de marchandises, c’est aujourd’hui un haut lieu de tourisme fluvial. Profitez des belles balades sur ses berges au milieu des plus belles vallées bretonnes comme l’Oust, l’Erdre, l’Aulne ou le Blavet. Vous traverserez des paysages paisibles et contrastés où monts, vallons, marais, prés verdoyants vous offriront tour à tour de véritables tableaux champêtres. De charmantes stations vertes de vacances vous attendent et pour profiter pleinement de ce cadre bucolique, prêtez attention au patrimoine bâti sans oublier de flâner quelques instants dans les charmantes petites cités de caractère qui jalonneront votre circuit. Arrêtez-vous au lac de Guerlédan, achevé en 1930, pour alimenter l’usine électrique du barrage du même nom. Il est ouvert aux loisirs nautiques et à la baignade grâce aux nombreux équipements adaptés sur plusieurs plages. Ski nautique, canoë, pédalo, paddle, croisière sur le lac, vous n’aurez que l’embarras du choix. Autour du lac, douze circuits balisés attendent les vététistes. De l’autre côté du lac, un paysage plus sauvage pour le randonneur amateur de sentiers balisés traversant les landes et les ajoncs afin de découvrir de superbes points de vue. 

Et bien d’autres sites d’exception 

L’abbaye cistercienne de Bon-Repos, du XIIe siècle, et son spectacle nocturne « son et lumière » de deux heures pour devenir, à la tombée de la nuit, le théâtre d’une fresque historique retraçant l’his-toire du Centre Bretagne (350 figurants et 30 cavaliers). Un site grandiose qui a été choisi pour la journée pique-nique de la SF, le jeudi, et un spectacle envoûtant et féérique auquel vous pourrez assister sur réservation au moment des inscriptions.Il y a aussi l’ancien village sidérurgique des forges de Salles, le musée de l’électricité à Saint-Aignan. Vous pourrez également admirer églises, chapelles, calvaires, abbayes, et même l’ermitage de Saint-Aignan, véritables pépites architecturales. 

Laissez-vous entraîner jusqu’à Carnoët pour découvrir la majestueuse vallée des Saints, site atypique et sacré qui a démarré en 2008 sur une ancienne motte féodale du XIe siècle afin de rendre un hommage artistique aux sept saints fondateurs de la Bretagne. En 2021, le site regroupe 155 statues sacrées. Chaque bloc de granit d’environ vingt-cinq tonnes est taillé sur place par des sculpteurs, véritables orfèvres du granit. Ne manquez sous aucun prétexte une rencontre magique avec ces géants de pierre, véritables incarnations de la culture populaire et religieuse bretonne. 

De châteaux en châteaux 

Faites une pause à Pontivy, ancienne cité impériale où Napoléon a laissé son empreinte et découvrez son aspect militaire, ses bâtiments imposants et l’architecture de l’époque napoléonienne. Parcourez les rues pavées du Pontivy des Rohan, depuis le château jusqu’à la basilique Notre-Dame-de-la-Joie à la découverte des maisons à pan de bois et petits hôtels particuliers d’époque Renaissance. La curiosité vous conduira vers le château de Josselin, de style médiéval et Renaissance sur les rives de l’Oust ; vers les grands remparts du Guémené, les vestiges du château et ses maisons anciennes. 

Le lin et l’histoire d’une économie florissante 

Sur la route du lin, deux sites vous feront découvrir l’étonnante histoire de cette gracile petite fleur bleue dont la transformation a fait vivre toute une population pendant des siècles, favorisé les échanges commerciaux et enrichi le patrimoine. La maison des toiles à Saint-Thélo et l’atelier du tissage à Uzel en témoignent et racontent l’histoire des tisserands et des marchands de toile bretons. 

Et si vous poussez votre chemin jusqu’à Moncontour, petite cité de caractère, classée parmi les « Plus beaux Villages de France® » vous trouverez une ville marquée par le commerce de la toile de lin. Le reflet d’un passé glorieux dont il reste plusieurs édifices classés et nombreuses maisons à colombages et demeures bourgeoises. Construite sur un éperon rocheux, la ville est encore aujourd’hui ceinturée de ses remparts des XIIIe et XIVe siècles. 

Et aussi une terre de légendes 

Pour cela, regagnez la forêt de Brocéliande à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Rennes aux abords de la ville de Paimpont. C’est un lieu imprégné de légendes depuis plusieurs siècles. Merlin l’Enchanteur, la fée Viviane, ou encore les chevaliers de la Table Ronde auraient foulé cette terre. Partez à la recherche des sites liés aux personnages légendaires comme le tombeau de Merlin, la fontaine de Jouvence ou encore le Val Sans Retour et plongez directement dans la vie du roi Arthur et de sa quête du Graal. Mais c’est aussi une superbe forêt, véritable espace naturel et plus grand massif forestier de Bretagne avec une grande diversité de paysages : landes, sous-bois de chênes et de hêtres, étangs où cerfs, chevreuils, sangliers et oiseaux migrateurs évoluent en parfaite quiétude. 

Pour terminer ce petit tour d’horizon, nous retiendrons du commentaire de Martine Cano, présidente de la FFCT, cette petite phrase que nous partageons pleinement et qui nous va droit au cœur : « Après une semaine passée au cœur de la Bretagne, vous aurez, vous aussi, la Bretagne au cœur et sans nul doute l’envie d’y prolonger votre séjour ou d’y revenir. » 

 

Toutes les infos sur la 83e Semaine fédérale internationale de cyclotourisme sur https://sf-loudeac.bzh/

Texte de Marité Le Roux, Cosfic 2022 – Mis en forme par Michel Savarin 
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.