Projet de la TransBretagne VTT : Ils ont besoin de vous

Cinq étudiants de l’université de Quimper travaillent actuellement sur le projet de la TransBretagne VTT. Ils ont besoin de votre aide pour affiner cette randonnée.

Relier le Mont-Saint-Michel à la Pointe du Raz

Depuis son arrivée en Bretagne dans le milieu des années 80, la pratique du VTT connaît un essor considérable. C’est dans cette optique, que la commission VTT du Comité régional de cyclotourisme de Bretagne, a décidé de lancer le projet d’un itinéraire longue distance sur la région Bretagne. Le fil conducteur étant de relier Le Mont-Saint-Michel à la Pointe du Raz par le nord et le sud de la région.

Pour faire avancer ce projet en gestation depuis une vingtaine d’année, le Conseil régional a soufflé, en septembre 2020, l’idée au Comité régional de cyclotourisme de Bretagne de se rapprocher de l’Université de Bretagne Occidentale (UBO).

L’objectif à long terme étant de créer un itinéraire VTT en Bretagne sur le modèle de grande traversée comme les Grandes traversées du Jura (GTJ).

Ce projet, affirment les étudiants en licence conception de produits touristiques et valorisation des territoires, est à l’étude depuis une quinzaine d’années mais a du mal à se concrétiser d’où leur rôle pour effectuer un audit permettant de partir sur des bases saines (créer un produit adapté à la clientèle potentielle).

Il n’est donc pas seulement théorique mais a pour but de voir le jour dans les prochaines années. Concernant l’appui d’acteurs locaux, ils sont pour la plupart informés de leurs actions et le projet leur sera présenté définitivement une fois terminé.

Mieux connaître les attentes des cyclistes


Pour pouvoir structurer ce grand itinéraire de presque 800 km, ils ont besoin de mieux cerner les attentes des cyclistes en matière de vélo-tourisme. Pour ce faire, ils ont lancer un questionnaire qui les aidera à convaincre les acteurs bretons de s’investir dans ce projet : hébergeurs, restaurateurs, loueurs de vélo…

Voici le lien pour accéder au questionnaire: https://docs.google.com/forms/d/1jNajr_cYCF63ByIis9D6qlcpQ16amXZnSpTrcrr15og/edit 

Les cinq étudiants en charge du projet

  • Laura Bridier
  • Nathan Germain
  • Laurine Jarry
  • Olivia Moysan
  • Manon Perrigault 

Interview de Gérard Maurice, président du CoReg Bretagne

Pourriez-vous vous présenter brièvement et décrire votre rôle au sein de la Fédération et de ce projet ?


Président du Comité départemental 35  pendant une quinzaine d’années, conjointement ancien vice- président pendant six ans puis président du CoReg Bretagne depuis quatre ans, je suis à la Fédération depuis les années 80 dans mon club d’Ille-et-Vilaine, près de Rennes, Acigné Cyclo. Je suis en retraite depuis onze années.

Comment est né le projet et depuis quand il est « dans les tuyaux » ?


Ce projet de TransBretagne date des années 2000 où une équipe Tourisme, VTT de la Ligue de l’époque, souhaitait relier les Bases VTT les unes aux autres.

En 2013, l’ancien président me chargera de relancer ce projet, après quelques  réunions avec nos amis de la FFC nous étions toujours au même point. Nous savons faire la trace entre le Mont-Saint-Michel et la pointe du Raz par le sud et retour par le nord, mais comment mettre tout cela en mode tourisme ?

Pourquoi avoir confié ce projet à des étudiants ?

Pendant quelques années la commission travaillait avec le Comité régional du tourisme, beaucoup de réunions avec des EPCI pour présenter le projet mais nous souhaitions intéresser le Conseil régional afin qu’il soit, d’une façon ou d’une autre, partenaire de ce projet (conseils, circuit inscrit dans un programme, ouverture vers les destinations touristiques).

Il y a  quatre ans,  la nouvelle vice-présidente du Tourisme, ainsi que son équipe, sembla très intéressée lors de notre présentation du projet et nous orienta vers l’université de Bretagne occidentale (UBO) de Quimper qui forme des jeunes dans la conception de produits touristiques et valorisations des territoires.

Après une rencontre avec le directeur, le projet et la convention furent signés et cinq jeunes furent désignés.
Le projet tutoré dure six mois, au cours de la première année de Master. Malheureusement en 2020, le Covid  a plombé un peu l’enthousiasme des quatre jeunes filles et du garçon chargés du projet.

Le directeur de l’UBO souhaite pour 2021 mettre à notre disposition trois groupes de quatre jeunes pour avancer plus vite avec la feuille de route suivante.

Quels sont les projets qui vous ont inspiré la TransBretagne VTT ?


Il existe plusieurs projets similaires TransJurassienne ou le GIT Massif central. Cette Grande Traversée VTT doit être un produit touristique construit, porté et optimisé par tous les acteurs du tourisme breton.
  • Sommes-nous en phase avec les besoins des pratiquants ?
  • Diagnostic, faisabilité, aménagement de l’itinéraire 
  • Comment réunir autour de ce projet les acteurs du tourisme en Bretagne par l’animation d’un réseau (création d’association « Grande Traversée de la Bretagne à VTT» ?)
  • Comment se mettre au service du pratiquant ? : balisage, sites touristiques, hébergements, point de ravitaillement, ateliers de réparation)
  • Comment valoriser cette TransBretagne à grande échelle : communication et commercialisation

Pensez-vous que la pandémie que nous traversons amène une prise de conscience sur les nouveaux moyens de voyager et de consommer ?

La richesse environnementale et patrimoniale de la Bretagne est reconnue bien au-delà de ses frontières. Elle invite à la découverte et l’émerveillement pour ceux qui prennent le temps de saisir au détour d’un sentier, le charme régional et la diversité harmonieuse du paysage.

La mise en route de ce projet, doit être en cohérence avec les acteurs locaux, départementaux et régionaux, afin de pouvoir accueillir les touristes à VTT.

Cela impose d’offrir de multiples propositions de circuits  en itinérance à la découverte ou redécouverte des atouts naturels, culturels et patrimoniaux et cela  en offrant des séjours variés associant sur les territoires les associations, les professionnels offrant des services qui permettent de passer le meilleur séjour possible avec l’hébergement, la restauration, les transports.

Texte : Jean-Pierre Giorgi – Photos : DR
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.