Sécurité : Chevaucher la ligne blanche

Denis Vitiel, président de la commission Sécurité de la Fédération décortique pour nous les nouvelles règles de sécurité. Aujourd’hui, le droit de chevaucher une ligne blanche pour le dépassement d’un cycliste.

Autorisation de chevaucher la ligne blanche dans le cadre d’un dépassement


Pour dépasser un cycliste, c’est aujourd’hui possible. Nous avons tous observé un jour que pour respecter l’interdiction de mordre sur la ligne blanche, de nombreux automobilistes effectuaient des dépassements rasants, déstabilisants et dangereux pour les cyclistes.

Il était donc nécessaire de créer une exception à la règle. La demande en 2010 de la commission Sécurité de la Fédération française de cyclotourisme a été validée par décret le 2 juillet 2015. 

Cette mesure qui s’applique aux conducteurs de véhicules motorisés est une avancée en matière de sécurité pour les cyclistes.

L’automobiliste derrière un cycliste est autorisé à chevaucher une ligne blanche continue pour effectuer son dépassement, sous réserve de le faire sans danger.

Seul le chevauchement est autorisé et non le franchissement complet.

Quelques règles à ne pas oublier


Si le chevauchement de la ligne continue est aujourd’hui possible pour doubler un cycliste, il ne faut pas oublier en tant qu’automobiliste que nous devons :

  • nous assurer que les conditions de visibilité sont satisfaisantes ;
  • nous déporter suffisamment tôt ;
  • respecter la distance de sécurité pour ne pas accrocher le cycliste ;
  • respecter ainsi la distance minimum de sécurité de 1 m en ville et de 1,50 m en rase campagne, distance qui doit être respectée même si le cycliste à sa propre voie ;
  • vérifier que nous pourrons effectuer la manœuvre dans un temps bref et nous rabattre ensuite sans difficulté.

Consulter les fiches expresses du Cerema

Rendez-vous sur voiriepourtous.cerema.fr, rubrique « Documentations et informations ». 


Retrouvez l’article complet dans la revue 
Cyclotourisme de septembre 2020 (n°704), la revue officielle de la Fédération française de cyclotourisme

 

Texte et photos : Denis Vitiel, président de la commission Sécurité de la Fédération française de cyclotourisme
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.