Journée mondiale de l’environnement

Chaque année, le 5 juin, c’est la journée mondiale de l’environnement. Chaque année une thématique particulière permet de mettre un coup de projecteur sur une spécificité environnementale, cette année : la biodiversité.

À l’initiative de l’Organisation des nations unies (ONU) la Journée mondiale de l’environnement existe depuis 1972. Cette année c’est la biodiversité qui est mise à l’honneur.

Mais au fait, c’est quoi la biodiversité ?

Selon le site de l’ONU, la définition est la suivante : La biodiversité est une toile complexe et interdépendante, au sein de laquelle chaque membre joue un rôle important. 

La célébration de cette journée nous permet de développer les bases nécessaires pour éclairer l’opinion publique et donner aux individus, aux entreprises et aux collectivités le sens de leurs responsabilités en ce qui concerne la protection et l’amélioration de l’environnement.

Pourquoi la biodiversité est importante pour nous ?


Des écosystèmes sains, riches en biodiversité, sont essentiels à l’existence humaine. Les écosystèmes soutiennent la vie humaine de multiples façons, en purifiant l’air et l’eau, en assurant la disponibilité d’aliments nutritifs, de médicaments et de matières premières naturels tout en réduisant les catastrophes.

Le Développement durable et la Fédération française de cyclotourisme

Pour Gérard Fresser de la commission Développement durable, il faut un environnement sain en liens solides avec la nature ! En fait, il faut des changements de comportements pour agir localement et penser globalement. Que faire pour arrêter les dégradations ? Je passe à l’action :  chacun peut agir à son échelle, changer son quotidien, comment ne pas polluer l’air ? Je prends plus souvent mon vélo et j’invite mes amis à en faire de même ! Le défi est à partager par tous !

La Fédération a par exemple mis en place une charte du Développement durable sur ses manifestations à destinations des organisateurs et des participants comprenant par exemple la mise en place de ravitos avec des produits locaux, les verres réutilisables et consignés, les balisages éphémères et biodégradable, le tri des déchets, le respect des autres usagers et des parcours, etc. 

À la fin du confinement, n’avons-nous pas apprécié plus qu’à l’accoutumée, de retrouver les grands espaces, les chants d’oiseaux, les blés qui ondulent bercés par les vents ? Le lièvre détale au dernier moment surpris de notre arrivée, le chevreuil saute le barbelé, sans élan. C’est le temps de la nature retrouvée, de ce qui reste en faune sauvage, parfois peu farouche.

 

Profitons tous ensemble de la nature et respectons là pour que les générations futures puissent avoir le même plaisir que nous avons eu jusque-là !

Plus d’informations sur la journée mondiale de l’environnement sur le site de l’ONU

Texte : Jean-Pierre Giorgi – Photos : DR
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.