Le Club des villes et territoires cyclables livre les résultats de son enquête

Depuis 2007, le Club des villes et territoires cyclables interroge ses collectivités dans le cadre de l’Observatoire des mobilités actives. L’étude triennale publiée en 2019 fait un état des lieux de l’existant et évalue l’évolution des politiques cyclables mises en place par les collectivités adhérentes au Club. Le cadre de cette étude couvre 27 communes et 38 intercommunalités qui ont répondu à ce sondage.

La pratique vélo en France

Selon les chiffres de l’Observatoire du vélo publiée par la Fédération française de cyclotourisme en 2018, 59 % des Français déclarent pratiquer le vélo. La majorité l’utilise pour des randonnées, des balades et une part non négligeable l’utilise comme moyen de déplacement au quotidien. Il est normal de constater dans les collectivités interrogées une augmentation de l’adoption de schémas directeurs des aménagements cyclables (91 % des interrogés en 2019 contre 83 % en 2016) ainsi qu’une progression de 26 % du budget dédié aux politiques cyclables. La place accordée au vélo par les collectivités est de plus en plus importante.

Pour répondre au mieux aux besoins des utilisateurs, les collectivités interrogées par le CVTC se sont appuyées sur plusieurs outils comme le « comptage cycliste ». Ce dernier permet d’analyser le trafic vélo et d’identifier les projets d’aménagements, les points de passages stratégiques, d’améliorer la circulation pour les collectivités. L’augmentation de l’utilisation de cet outil est remarquable sur les petits territoires comme pour les métropoles (62 % des collectivités interrogées ont réalisé des comptages sur les aménagements en 2019 contre 53 % en 2016). 

Les aménagements notables

En termes d’aménagements, en 2019, en moyenne 1,36 km de voiries ont été aménagés ou adaptés à la pratique du vélo dans les collectivités interrogées contre 1 km en 2016. Si l’on s’intéresse à leur répartition, on constate une forte augmentation des zones 30 km/h (66 % en 2019 contre 50 % en 2016), ceci s’explique par l’aspect sécuritaire de ces zones en comparaison aux zones 50 km/h, la volonté d’atténuer les conflits entre piétons, cyclistes et automobilistes, et ainsi d’apaiser la ville.  

Ceci se confirme par l’aménagement des sas cyclistes aux carrefours, l’augmentation de cédez-le-passage cyclistes. Des nouvelles tendances sont répertoriées comme les « vélo-rues » qui ont des retours positifs. 

Les services proposés

La loi d’orientation des mobilités (LOM) a mis en place le « forfait mobilité durable » qui remplace l’indemnité kilométrique vélo (IKV), ce nouveau dispositif est appliqué en 2019 par 25 % des collectivités ayant répondu à l’enquête.

Cette démarche a rapidement évolué (19 % en 2017), et le souhait pour les collectivités de valoriser et favoriser la pratique du vélo sur les trajets domicile-travail est notable. Il n’est d’ailleurs pas forcément lié à la taille de la collectivité. Se développent également les services de prêt et de location de vélos à destination du grand public, que cela soit avec ou sans borne. La progression la plus importante s’observe dans les petites et moyennes collectivités (82 % disposent de l’offre en 2019 contre 22 % en 2016), l’augmentation est moins notable dans les grandes villes car la majorité proposait déjà ce service. 

Animations en milieu scolaire


On constate enfin que 83 % des collectivités sondées ont mis en place des formations et des animations en milieu scolaire. Quoi de plus évident : sensibiliser et former les cyclistes de demain pour développer et encourager la pratique. La Fédération française de cyclotourisme y participe à travers le programme « Savoir rouler à vélo » auprès des jeunes. 

 

Sources : Club des villes et territoires cyclables, « Les politiques en faveur des cyclistes dans les collectivités », Décembre 2019.  Fédération française de cyclotourisme, « Consommation et retombées économiques du vélo en France 2018 », 2018.
ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.