Faites du vélo en Aveyron 

 Lors de leur assemblée générale de Comité départemental en décembre, quelques jalons étaient déjà posés pour une organisation de la Fête du Vélo en 2018. Le fil conducteur était un passage de témoin tout au long de la semaine entre tous les clubs du département. Puis, la configuration géographique étant ce qu’elle est, le projet s’est affiné. Chaque club, au fil de la semaine, organise trois circuits de niveaux différents, facile, moyen, difficile. J’étais à Saint-Affrique fin mai pour un moment incomparable. 
Texte : Carmen Burgos et Philippe Palleron
Photos : Carmen Burgos

 

Au programme : paysages commentés, rires et partage 

Ce qui frappe le plus lorsque nous arrivons sur le site, c’est la modestie et la simplicité de l’accueil. Et pourtant tout y est. Trois circuits de niveau différent y sont proposés avec carte à disposition, le petit café accompagné de la traditionnelle fouace – pain brioché local – , les ravitaillements tout au long des parcours ainsi qu’une voiture suiveuse au cas où… Malheureusement, la pluie annoncée ne s’est pas faite attendre et nous partons sur la route du circuit de 110 km, sous une couverture nuageuse grise et menaçante.  Nous sommes un tout petit groupe accompagnés de cyclos du club de Saint-Affrique. Autant dire que les commentaires sur le pays étaient d’une grande qualité tant ils connaissent leur pays. Premier village rencontré, Saint-Jean d’Alcapiès. On me raconte que le maire du village est très investi dans sa mission d’élu et qu’il veille au patrimoine. Ce maire est d’ailleurs l’instigateur d’une initiative originale. Pour des raisons de sécurité, il a dû faire abattre un noyer. Avec le tronc, il a fait fabriquer des couteaux de Laguiole dont il a fait cadeau à chacun de ses administrés en décembre 2017.

Nous grimpons ensuite jusqu’à Saint-Jean d’Alcas où nous admirons les jardins, le château. La paysage est doux, silencieux, propice à la méditation. Nous passons à côté de nombreuses abbayes, d’un temple bouddhiste et autres curiosités locales.

 

Une journée de cyclotourisme comme on l’aime 

La pluie qui menaçait se joint maintenant à nous. Nous arrivons trempés à Les Rives pour la pause déjeuner. Le point accueil est la salle des fêtes du village. De l’autre côté de la fenêtre, les enfants prennent le repas à la cantine. Ils sont sages et peu bruyants.  

Retour vers Saint Affrique à travers le Larzac, chacun se couvre comme il peut pour se protéger de la pluie. Une journée comme on les aime. Tout y est : le plaisir du vélo, l’amitié, l’accueil. Et tant pis si la pluie vient brouiller les photos souvenirs. D’ailleurs, elle n’était même pas invitée.

ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.