Les Cyclomondistes, une famille à vélo

Il y a quelques semaines de cela, nous vous présentions la petite famille des Cyclomondistes Damien et Emily qui ont décidé d’entreprendre leur tour du monde à vélo avec leurs deux enfants. Projet fou ou aventure planifiée, Cyclotourisme Mag a décidé d’en savoir plus et d’aller à leur rencontre et de vous faire partager leur vie trépidante.
Texte : Philippe Palleron – Photos : Damien et Emily

À tous ceux qui ne vous connaissent pas, pouvez-vous vous présenter ? 
Nous sommes Damien (35 ans), Emily (33 ans), Hugo (6 ans) et Soline (3 ans) et nous avons tout plaqué pour prendre la route à vélo à travers le monde. Nous ne sommes pas forcément de grands sportifs mais nous souhaitons profiter du temps que l’on a devant nous pour découvrir d’autres régions du monde, d’autres personnes et de la manière la plus accessible, le vélo. »

Comment a germé l’idée de faire un tour du monde à vélo ? 
Nous avons toujours voulu voyager mais les occasions de notre vie ont toujours repoussé ces moments là. Il s’agit de la construction d’une maison, de l’arrivée des enfants, du travail, ou encore du budget qui étaient toujours prétexte à repousser des voyages. Jusqu’au jour où nous en avons eu ras-le-bol d’attendre. Que ce soit moi ou Emily, nous avons eu notre goutte qui a fait déborder le vase quotidien et qui a précipité toutes les décisions vers ce voyage. Dans un deuxième temps, nous avons découvert des familles voyageant à vélo et nous avons compris que ce mode de transport nous convenait bien car il est responsable, lent, écologique, au contact des locaux…

Comment vous êtes-vous préparés à ce voyage ?
En étudiant les blogs de voyageurs, de familles, en rencontrant pas mal de monde. Nous avons pu avoir une idée plus précise de ce dont nous avions besoin en terme de budget. Nous avons donc mis en vente la maison et amorcé une dématérialisation de notre vie vers plus de minimalisme. Le choix des vélos Tandem Pino Hase a été fait grâce aux Jujugazou que l’on a suivi sur leur blog et ne connaissant pas nos enfants sur leurs capacités à pédaler tous les jours. Ce tandem nous a beaucoup plus. Ensuite en ce qui concerne le matériel spécifique de randonnée, de bagagerie, nous avons fait confiance à d’autres retours de voyageurs. On a assisté au Festival du voyage à vélo en 2016 pour mieux comprendre le sens du voyage pour chacun. Nous avons pu acquérir le matériel pour l’été 2017 et réaliser un premier test grandeur nature dans le Lubéron. On a été conquis ! 

Avez-vous anticipé les éventuels problèmes que vous pourriez rencontrer ?
La préparation d’un tel voyage avec les enfants, implique d’être très prévoyant et de ne pas partir la fleur au fusil. Nous avons pourtant rencontré d’autres voyageurs plus pragmatiques et moins stressés que nous ! En ce qui concerne la scolarité, nous avons nous-mêmes donnés 1 h de cours par jour pour Hugo et 30 mn pour Soline en suivant les manuels de l’école actuelle d’Hugo. Des projets avec l’école se mettront en place à distance pour que le voyage des enfants soit aussi une source d’exotisme pour l’école. Le contact humain sera maintenu même s’ils seront déscolarisés. Pour la sécurité, nous avons choisi des pays qui ne posent pas trop de problèmes. Cela nous a contraints à ne pas visiter des pays que l’on aurait visité en couple mais qui représentaient un risque avec les enfants. Nous faisons des sauts de puces en avion. L’aspect sanitaire et maladie est compliqué car même si nous avons une couverture spécifique pour les seize mois, il faut réaliser une trousse à pharmacie à la fois légère, pratique et permettant de se débrouiller le temps de trouver un médecin si l’état le nécessite. Du coup, nous risquons, par peur, de prendre plus que nécessaire mais nous ferons comme tous les voyageurs, on renverra par la poste ce dont on ne se sert pas. Nous avons fait également les vaccins nécessaires. 

Combien de temps allez-vous voyager et quels pays allez-vous traverser ?
Nous voyagerons seize mois. Nous avons une grande envie d’approfondir la culture et l’histoire grecque et notre voyage commencera par l’Europe. Nous irons jusqu’en Grèce où nous devrions rester deux-trois mois pour essayer de bien découvrir cette île et nouer des contacts par le biais des warmshowers et du woofing. Ensuite, ce sera la durée des visas qui nous guidera. Nous prendrons un vol vers la Thaïlande et nous parcourrons sur quatre mois le Cambodge, le Laos, le Vietnam. Nous prévoyons un passage en Indonésie, puis l’Australie (Perth-Albany via le Mundda Biddi Trail), et enfin direction la Nouvelle-Calédonie, Hawaii et deux mois et demi entre Los Angeles et San Francisco. Nous rentrerons via New York en avion sur Paris et terminerons notre dernier mois de voyage en août 2019, par remonter la Loire et revenir en Lozère. 

Appréhendez-vous déjà votre retour en France ?
Nous sommes d’accord avec Emily sur le fait que nous reviendrons fin août 2019 et avons décidé de re-scolariser les enfants pour la rentrée. Cela leur fera du bien de retrouver les copains, copines et l’environnement quitté. Par contre, nous avions en tête de pouvoir enchaîner le plus rapidement possible avec un voyage en Amérique du Sud. Évidemment tout cela dépendra de notre expérience, du plaisir qu’auront eu les enfants au voyage à vélo, des opportunités professionnelles et surtout de nos économies ! 

 

ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.