Vivons Vélo : Eau pure ou boissons pour le sport sur mon vélo ?

Eau du robinet, eaux riches en minéraux, boissons dites pour le sport ? Tout dépend de la durée de votre sortie vélo, du kilométrage, de son intensité, des conditions climatiques…

Nous l’avons vu l’hydratation, lorsque l’on fait du vélo, est primordiale (cf article sur l’hydratation paru en juillet). Si la transpiration est un mécanisme efficace pour refroidir le corps, elle est coûteuse en minéraux, notamment en potassium et sodium. Le sodium est un minéral essentiel dans les mécanismes de contraction musculaire et joue un rôle majeur dans l’assimilation de l’eau par l’organisme.

Je fais des balades d’une heure
Pour des sorties relax, d’une durée inférieure ou égale à une heure, aucune compensation n’est nécessaire. Buvez régulièrement de l’eau avant, pendant et après l’effort. Privilégiez et variez celles riches en minéraux.

Je suis un grand rouleur
Pendant la séance, optez pour des boissons d’effort bien dosées. Celles isotoniques, de même concentration en particules que le plasma, permettent une meilleure assimilation. Ingérées par petites quantités, toutes les 10-15 minutes, elles évitent la déshydratation et fournissent à l’organisme les glucides nécessaires pour assurer les efforts physiques sans piocher dans les réserves.

Quand il fait chaud ?
Préférez des boissons pour le sport bien diluées, avec une concentration en sucre faible. Sinon l’organisme aura du mal à l’assimiler. L’eau ingérée se déplace toujours du milieu le moins concentré au plus concentré. Prenez-en avec un taux de sucre de 20-30 grammes par litre d’eau. Niveau sodium, on recommande 1 gr de Na par litre d’eau.

 Par temps froid ?
La concentration en sucre peut monter jusqu’à 80-90 gr/l. Par contre, les proportions en sel seront plus basses, de l’ordre de 0,5 gr/l.

Je me prépare une boisson « homemade »

  • Il fait plutôt chaud (+20 °C) ? Pour 1 litre, je mets 1/3 de jus de raisin ou de pomme pour 2/3 d’eau, avec un sachet de sel de table (1 gr), correspondant à environ 20 g de sucre par litre de boisson.
  • Plutôt froid (-10 °C) ? Je fais moitié jus, moitié eau, correspondant à environ 60 g de sucre par litre de boisson.
  • J’ai mis de l’eau du robinet ? J’ajoute un demi sachet de sel (0,5 g/l).

Pour optimiser ma récupération ?
Préférez les eaux plus gazeuses et riches en sodium. Buvez une quantité d’eau égale au poids que vous avez perdu lors de votre séance. Les boissons de récupération facilitent la reconstitution des réserves en minéraux (sodium, potassium, magnésium, zinc, etc.), en glucide (glucose et fructose) pour favoriser la resynthèse des stocks en glycogène des muscles.


Texte : Clarisse Nénard – AG2R La Mondiale
Photo : Jean-Luc Armand /FFCT

ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.