Le vélo rose fait son tour !

Le vélo rose, c’est l’aventure d’un frère et une soeur, Maïlys et Justin Sourivong, touchés de très près par le cancer du sein. Leur maman a été diagnostiquée en 2012 et a débuté un combat long et fastidieux. Ce combat n’était pas seulement le combat d’une femme mais de toute une famille. Chacun a du trouver ses armes pour affronter la tempête. C’est à ce moment là que le projet « le vélo rose fait son tour » est né ; un tour de France à vélo, en tandem. Un voyage pour eux, pour leur famille mais aussi tout ceux concernés par cette cause.

Pouvez-vous vous présenter ?

« Nous sommes une sœur et un frère originaire de Haute-Savoie. Maïlys a 23 ans et étudie un master en management de l’Innovation à l’UFR des sciences économiques et de gestion de Lyon. Elle revient d’un long séjour en Nouvelle-Zélande qu’elle a entrepris seule. C’est une grande sportive qui pratique les sports de montagne comme l’alpinisme et le ski de randonnée. Je suis Justin, son frère, j’ai 26 ans et travaille en ce moment à Grenoble en tant qu’ingénieur conception pour des produits médicaux. Comme Maïlys, je suis fan de montagne et de sport. J’aime découvrir les nouvelles disciplines autour de la montagne mais j’affectionne particulièrement l’escalade, le canyoning et la slack, une pratique sportive récente qui s’apparente au funambulisme.

Le vélo est une grande première pour nous ! Nous avons plutôt l’habitude de marcher et de faire des treks. Ce tour représente un grand défi sportif pour nous et c’est ce qui nous motive. Il y a également Steve, 25 ans, qui participe à ce projet. Il travaille dans l’audiovisuel et possède son agence NEWMAN. Steve est d’une aide capitale pour la communication du projet. Il nous apporte son savoir-faire pour la création de nos vidéos. »

Quel est votre projet ?

« Le Vélo rose fait son tour est un tour de France en tandem pour parcourir 2 200km pour une cause : la lutte contre le cancer du sein. Nous partirons d’Annecy le 29 juillet pour réaliser un tour de France en passant d’abord par le sud, la côte Ouest, Paris puis revenir par la route des vins. Le périple durera un mois.

 

Ce projet est avant tout pour notre maman qui a été touchée en 2012 du cancer du sein. C’est l’élément déclencheur qui nous motive chaque jour afin de réaliser ce tour. Après son voyage en Nouvelle-Zélande, Maïlys s’est rendue compte qu’elle n’avait pas guéri de ce passage de la vie. Nous avons encaissé cette épreuve, chacun de notre côté, avec pudeur et humilité, comme s’il fallait porter ce fardeau seul(e). Cette vision de la maladie a changé à son retour car elle a décidé d’assumer et de transformer cela en une réelle force. »

3. Quel message souhaitez-vous faire passer à travers ce projet ?

« Le message principal est un message d’espoir, de solidarité. Nous voulons montrer à tous ceux qui ont été touchés ou qui sont touchés par cette maladie qu’ils ne sont pas seuls dans l’épreuve. Nous voulons que la maladie soit une marque de courage et de force de vaincre, non pas une faiblesse. L’idée du tour de France, c’est aussi un moyen pour nous de promouvoir nos régions, montrer la richesse des paysages que l’on peut avoir tout près de nous. Nous avons la chance d’avoir des paysages très variés, pourquoi s’en priver ? »

Pourquoi avoir choisi le vélo, comme moyen de transport ? Est-ce symbolique ?

« Nous voulions un moyen de transport qui nous sollicite physiquement et qui nous permet de faire un tour de France en un mois. Le vélo répond parfaitement à ces critères et nous souhaitions aussi aller encore plus loin dans la démarche en choisissant le tandem.

La symbolique du tandem, c’est celle de l’union : deux personnes ensemble, soudées, sur un seul vélo pour atteindre la ligne d’arrivée. »

Est-ce votre premier voyage à vélo ?

« Tout à fait. Avec le tandem, nous sortons brutalement de notre confort puisque nous ne sommes absolument pas des cyclistes ! C’est donc une grande première ! Lors de nos entraînements, nous rencontrons souvent des cyclotouristes qui nous livrent leurs expériences du voyage à vélo. Nous avons hâte de pouvoir, à notre tour, partager nos souvenirs comme ceux que nous rencontrons ! »

6. Comment allez-vous financer ce voyage ?

Nous avons créé un financement participatif pour le projet car nous n’avons pas le tandem et cela demande un investissement de départ très conséquent. Chaque personne est libre d’investir la somme qui lui convient. Ça se passe ici, sur FunbyU.

Retrouvez « le vélo rose fait son tour » sur Facebook => https://www.facebook.com/levelorose/

Participez au financement de leur tandem => https://www.fundbyu.org/fr/projects/le-velo-rose-fait-son-tour 

Propos recueillis par Sophie Zamora.

ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.