tour cyclo 2012 etape 18

Tour cyclotouriste international – Étape 18 – Avallon – Buchères – Mercredi 4 Juillet 2012

« Buchères, petit village français aux portes de la grande ville de Troyes, se situe dans le département de l’Aube, en région Champagne-Ardenne. Situé à 110 m d’altitude, la Seine et la rivière l’Hozon sont les principaux cours d’eau qui traversent cette commune. Buchères est proche du Parc naturel régional de la Forêt d’Orient situé à environ 8 km. »

Lors de la dernière guerre 39-40, le 24 août 1944 alors que beaucoup de villes françaises fêtent la libération, Buchères a été le théâtre d’une tragédie humaine en représailles d’une attaque de la résistance contre les allemands.

Buchères, en hommage au premier passage du Tour cyclotouriste international à Troyes, ville voisine, et pour fêter les 20 ans d’existence du tour cyclo, la municipalité et le club local ont offert une magnifique réception en présences de nombreuses personnalités, dont notre ancien président fédéral, Jean-Michel Autier qui représentait officiellement la fédération. Dégustation de nombreuses sortes de Champagne pour tous nos cyclos qui étaient ravis de tant d’honneur.

Parole de cyclo : Jean-Noël n°70
Démarrage ce matin de l’hébergement situé dans un endroit calme et paisible. Notre groupe habituel est le dernier à partir. Le relief est moyennement vallonné à travers des champs de cultures de céréales et de petits pois à perte de vue. C’est a Anc-le-Franc que nous admirons un magnifique château, puis plus loin celui de Maulnes du XIe siècle. Notre groupe est homogène et nous flânons à travers ces paysages qui inspirent certainement des peintres amateurs. Arrêt photo pour de belles églises à Pargues et Praslin. Il est l’heure du casse croûte à Lantages dans la salle des fêtes du village où le plateau repas concocté est abondant, varié et de bonne qualité. Une petite sieste à l’ombre et c’est reparti avec un groupe de cyclos Troyens qui sont venus nous accompagner. Echanges avec un ami du Tour cyclotouriste international 2008. Le peloton constitué est fort d’une vingtaine d’unités, ce qui est remarquable et assez rare sur le Tour. Après une trentaine de km c’est la découverte du lac d’Orient, grande réserve naturelle de 22 000 ha. Cette réserve se jette dans la Seine et sert à sa régulation. Nous allons en faire le tour en commençant par la base de loisir avec un petit port et une plage. Il fait beau et beaucoup de baigneurs s’ébattent dont une naïade remarquable qui se prête volontiers à la séance photos des nombreux cyclos agglutinés en surplomb. C’est une véritable surprise pour nous et un peu de miel.

Nous repartons à travers cette forêt d’Orient qui au moyen âge séparait le royaume de France et l’empire Germanique et abritait des templiers. Nous empruntons une vélovoie, repassons sur une digue. C’est assez roulant. Nous terminons avec un groupe de cyclos locaux qui nous conduisent à notre hébergement, juste avant la pluie d’un orage. Cette étape qui s’annonçait fade pour moi m’a donc encore surpris par la richesse et la variété des paysages rencontrés. Quelle belle France !!!

ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.