Le panneau du mois : C115

Ce panneau indique le début d’une voie verte, voie réservée à la circulation des piétons et des véhicules non motorisés. Les cavaliers n’y sont autorisés que si un panonceau M4y vient compléter le panneau C115. L’autorité de police compétente ne peut l’autoriser aux cyclomoteurs et seuls les véhicules de police, de secours et d’entretien peuvent y circuler.

D’autre part, les Voies Vertes doivent répondre au cahier des charges du schéma national des Véloroutes et Voies Vertes, or il devient fréquent pour des raisons de largeur de l’emprise sur la route ou sur la rue, que soit déclarée Voie Verte une piste cyclable afin que les piétons puissent l’emprunter, ou un trottoir pouvant être alors emprunté par les cyclistes !

La Fédération française de cyclotourisme désigne ces aménagements sous le terme de « vraies fausses voies vertes ». Vraies, car signalées comme telles. Fausses, car un trottoir ne supporte pas la circulation des cyclistes (sauf cycliste de moins de huit ans circulant à l’allure du pas) et ne peut être assimilé à une voie verte.

Chacun jugera en fonction de la configuration des lieux et le trafic automobile – choisir entre percuter un piéton sortant de son domicile ou être renversé par un véhicule automobile – s’il doit ou non emprunter ces trottoirs transformés en voie verte. Mais en aucune manière les cyclistes n’ont l’obligation de les emprunter.

Texte : Michel Guerard – Membre commission nationale Sécurité

ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.